Daniel Kibamba et d’autres dessinateurs représentent le Burundi dans “BiC Art Master”

Daniel Kibamba et d’autres dessinateurs représentent le Burundi dans “BiC Art Master”

En septembre 2019, la société BiC a organisé le concours “Art Master” pour encourager tous les artistes d’Afrique utilisant le stylo à bille BiC à montrer leur créativité. Chaque artiste avait le droit de soumettre trois œuvres sur une feuille A3 minimum. Le gagnant du prix Bic Art Master 2019 remportera 1000$, une galerie personnalisée en ligne et la possibilité d’intégrer la collection Bic et bien d’autres lots. Daniel Kibamba, artiste affilié à la gallérie d’art 257arts et d’autres dessinateurs burundais utilisant le stylo à bille BiC représentent le Burundi dans cette compétition. Ils ont besoin de votre soutien.

Daniel Kibamba, retour sur les années où il se mit au dessin avec  un stylo à bille

Nous sommes en 2016. Elève de la seconde artistique à l’Ecole Technique Secondaire de l’Art (ETSA) de Gitega, Daniel Kibamba a l’idée de dessiner à l’aide d’un stylo. « J’ai voulu découvrir si un stylo pouvait dessiner. J’ai fait des recherches sur Google et j’ai constaté que c’est faisable. Avant, j’utilisais le crayon et je savais qu’avec un stylo je ne pourrais pas avoir une gomme appropriée pour corriger et peaufiner mes dessins comme les autres. Quand j’ai commencé à utiliser le stylo à bille pour dessiner, j’ai vu que c’est simple et j’ai continué », nous raconte Daniel Kibamba.

Après avoir remporté la première édition du festival de dessin au Burundi, le voici alors dans le concours « Art Master ». Dans cette compétition, la supervision est exécutée par un jury composé à la fois d’artistes, d’experts et de passionnés d’art contemporain. Il y aura un prix du meilleur dessin et un prix du public.  « Le meilleur artiste aura 1000$. Le dessin qui aura beaucoup de « j’aime » ou « likes » aura aussi un prix qui s’élève à 500$ », nous informe Kibamba.

Suivant les règles de cette compétition, les dessinateurs doivent créer leurs œuvres en utilisant uniquement les stylos-à-bille BiC de tous types ou couleurs. Comme chaque dessin doit avoir un message à transmettre, le dessin de Daniel Kibamba parle de la beauté d’une estime de soi. « Mon dessin parle d’une fille africaine forte, victime d’une brûlure corporelle sur le visage. Elle a eu du mal à retrouver son estime de soi et à reconnaître sa beauté en acceptant ce qu’elle est devenue », confie-t-il.

Samantha Inarukundo, directrice de la Gallery Twofiveseven Arts n’est pas surprise du succès que rencontrent les artistes affiliés à sa gallérie. Dès le départ 257 Arts Gallery a visé des artistes qui aspirent à la réussite au plus haut niveau : « Lors de la sélection des artistes membres de TwoFiveSeven Arts, il était de la plus haute importance de faire un choix fondé sur le mérite. Nous voulions travailler avec, non seulement les meilleurs artistes visuels du Burundi, mais surtout ceux qui aspiraient à réussir sur le plan international », confie-t-elle.

« Voir nos artistes remporter des compétitions locales et avoir le courage de participer à des compétitions internationales telles que la Bic Art Master ne fait que réaffirmer ce que je savais déjà. Nous avons fait le meilleur choix », se réjouit-elle.

Votez et gagnez un Smartphone !

Le 30 octobre 2019 était le dernier jour de dépôt des œuvres. Les votes ont dès lors commencé. Ils se clôtureront le 30 novembre 2019. Daniel Kibamba nous explique comment se font les votes en ligne sur le site de BiC Art Master : « Avant de voter, on doit d’abord s’inscrire avec Facebook ou avec Gmail (compte Google). Après, il faut taper le nom du dessinateur qu’on veut voter (par exemple Daniel Kibamba) dans la barre de recherche. Le dessin s’affiche et on va cliquer sur « j’aime » ou « like » une seule fois. On peut aussi chercher le pays (par exemple le Burundi) dans la barre de recherche des pays».

 

Pour voter: https://www.bicartmaster.com/gallery

« Si un dessinateur burundais gagne cette grande compétition de dessin au niveau africain, ce sera un honneur et la fierté du Burundi », s’enthousiasme Daniel Kibamaba. A part les prix décernés aux dessinateurs, il y aura un prix pour ceux qui votent. « Il y aura un tirage au sort pour avoir cinq personnes parmi celles qui ont voté. Chacune d’elles aura un Smartphone qui s’élève à 250$. Il peut arriver qu’un ou des burundais gagnent ces lots », indique-t-il.

Notons que Daniel Kibamba est avec d’autres artistes burundais dont Hervé Yish Ndayishima, Oleg Dave Ntwari, Simon Carmel Ntwari, Don Kevin Habonimana et Kabangutsi. Vous pouvez accorder plus de chances à ces artistes burundais en compétition en votant leurs dessins. Ils comptent tous sur vous.

 

Melchisédeck BOSHIRWA

 

Comments

comments