Cynthia ITEKA : ‘’être une voix pour ceux qui n’en ont pas’’

Cynthia Iteka en face de son audience.(www.akeza.net)

Cynthia Iteka en face de son audience.(www.akeza.net)

Depuis la fin de ses vacances au Burundi, la chanteuse et activiste humanitaire Cynthia ITEKA s’est faite discrète. Néanmoins, le weekend dernier, elle a été sollicitée par une association au Nord de la Suède pour partager son expérience et quelques-unes de ces chansons. Elle nous en dit plus dans cet entretien…

 

Akeza.net : Cette activité à laquelle tu as chanté, de quoi s’agissait-il ?

 

Cynthia : J’ai été contacté par une personne qui fait partie d’une association qui s’appelle Umeå Association of International Affairs qui avait une soirée qu’ils ont nommés « Human Rights Pre-party », parce que cette semaine on célèbre la période dédiée aux droits de l’homme du 13-15 Novembre.

 

Akeza.net : Tu étais donc invitée en tant que chanteuse ?

 

Cynthia : J’étais invité en tant que chanteuse et activiste humanitaire

 

Akeza.net : De quoi était fait le programme en gros ?

 

Cynthia : Le programme a débuté par un court-métrage intitulé « WHOLE EARTH ». C’est une introduction d’un programme qui va démarrer dans les universités du monde entier dans quelques années. J’étais donc invitée pour agrémenter la soirée et partager mon expérience.

 

Akeza.net : Qu’as-tu partagé lors du programme ?

 

Cynthia : J’ai partagé mon expérience en tant qu’activiste humanitaire et aussi les messages derrières mes chansons que j’ai par après interpréter.

 

Akeza.net : Comment ont-il eu connaissance de tes activités ?

 

Cynthia : Ils m’ont connu via ma page officielle facebook et sur Youtube. J’ai ensuite eu une discussion avec une des personnes l’association qui s’est vraiment intéressée à mes activités, puis ça a débouché sur une invitation.

 

Akeza.net : Quel est l’impact d’une telle activité sur ta carrière ?

 

Cynthia : Tout d’abord, ça m’a ouvert l’esprit. J’ai pu constater que ‘’peu importe d’où tu viens ou de quelle langue tu parles, aussi longtemps que tu as une histoire à raconter.’’

 

Je leur ai parlé de mes chansons en suédois, mais j’ai chanté dans ma langue maternelle, « le kirundi ». D’un autre côté, je suis contente parce qu’une porte s’ouvre petit à petit dans les villes du nord de l’Europe car j’ai rencontré des gens qui m’encouragent à aller de l’avant et surtout d’être une voix pour ceux qui n’en ont pas ».

 

Akeza.net : A quand la sortie de nouvelles chansons ?

 

Cynthia : Je ne peux pas préciser la date mais si tout se passe bien, c’est prochainement, avant la fin de cette année. Avec l’aide de Dieu.

 

Une amie présente lors de cette soirée, là-bas on l’appelle affectueusement ‘’Mémé’’ (vous savez, les filles, toujours à se trouver de joli petit noms), met les mots sur sa prestation ‘’Mis à part le fait que Cynthia soit ma meilleure amie, elle a cette façon d’inspirer les gens. A chaque fois qu’elle parle avec quelqu’un, on ne cesse de s’étonner, de l’apprécier. Tout ce qu’elle touche est fait avec amour et passion. Elle a tout simplement un cœur d’or. La soirée était pleine d’émotions, de ravissement et d’inspiration. J’ai pu remarquer que toutes les personnes qui étaient là, n’en revenaient pas. Ils étaient impressionnés par sa façon de parler, d’aborder la vie et l’être humain, son intérêt et son humanité mais aussi par sa voix. Ils ne voulaient pas qu’elle arrête de chanter.’’

 

Cynthia ITEKA a déjà sorti deux chansons : une chanson gospel ‘’Uri Imana’’, enregistré par Dudu NIYUKURI, ainsi qu’une chanson qui exalte la femme ‘’Ndi umukenyezi’’ produite par le légendaire Aron NITUNGA.

 

Cynthia Iteka et ses amis Rasmus et  Mémé après l’événement. (www.akeza.net)

Cynthia Iteka et ses amis Rasmus et Mémé après l’événement. (www.akeza.net)

Propos recueillis par Landry MUGISHA

Comments

comments




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.