Culture : En scène avec le groupe de danse culturel ‘’Abaserukarikaka’’ des USA

Culture : En scène avec le groupe de danse culturel ‘’Abaserukarikaka’’ des USA

Le club de danse Abaserukarikaka en train de danser © DR

La danse traditionnelle burundaise symbolisant l’importance de la femme dans la culture burundaise, le club de danse culturelle Abaserukarikaka  en a profité pour créer une ambiance unique ( à la burundaise) à des milliers de kilomètres de leur pays d’origine. Le groupe Abaserukarikaka, si loin, est pourtant si proche de sa patrie à travers la danse traditionnelle. Mais qui sont-ils ? Zoom sur ce groupe qui promeut  la tradition burundaise aux USA.

 

  • Que dire du club culturel Abaserukarikaka?

Le groupe Abaserukarikaka est un collectif de jeunes femmes burundaises vivant aux USA plus précisément dans l’état de Maine. « Femmes qui apportent la lumière par leur danse » (traduction de leur nom, ndlr). Ce nom définit aussi le bonheur que le public ressent  au moment de la performance de ce groupe. Cette ambiance unique  révèle la beauté et l’aspect brillant de la danse traditionnelle burundaise. Le club compte actuellement 13 danseuses pour l’instant mais continue à accueillir de jeunes étudiants et fonctionnaires de tout âge habitant à Maine.

Le club culturel Abaserukarikaka en train de danser lors d’un marriage © DR

  • Son objectif

Faire connaitre la culture burundaise dans ce pays et au monde entier. Etant si loin, à la longue on perd la notion de la culture. Pas de panique ! Deux ou trois pas de danse, des contes, de petites anecdotes, ca fait l’affaire. « L’objectif du club est de bâtir des relations entre les femmes et les jeunes filles burundaises vivant à Maine en leur rappelant la valeur de notre culture afin qu’elle (la culture burundaise) puisse définir qui nous sommes et d’où l’on vient ! » précise Edna Thecla Akimana, chargée de communication du club.

 

  • Ambitions

Etre capable de créer une ambiance, un soutien mutuel et un développement collectif en préservant nos identités respectives à travers les chants et danses culturels.

Le club de danse Abaserukarikaka en train de danser © DR

  • Projets

Promouvoir la culture burundaise dans les communautés se trouvant à Maine. Encourager les enfants burundais qui naissent et grandissent ici aux Etats-Unis et en dehors du Burundi à aimer notre culture, à ne pas oublier nos racines car sans chérir notre culture et la faire aimer à la nouvelle génération  le monde ne saura pas nos origines.

 

Miranda Akim’

Comments

comments