Croissance économique au Burundi en 2017 : une reprise économique marquée par la création de plusieurs entreprises et emplois selon l’API

Croissance économique au Burundi en 2017 : une reprise économique marquée par la création de plusieurs entreprises  et  emplois  selon l’API

M. Léonard SENTORE, Directeur de l’API visitant Paradise Appartements ©DR

Dans sa présentation du Bilan pour l’année 2017, l’Agence Burundaise de Promotion des Investissements (API)  montre des avancées positives en matière de  création d’emplois et d’entreprises.  Il ressort aussi que les secteurs du commerce et des services attirent le plus les investisseurs et de surcroît deviennent les principaux pourvoyeurs.

 

Selon l’Agence Burundaise  de Promotion des Investissements  (API),   après la baisse significative de la croissance et une crise économique consécutive aux tensions politiques  de  2015, l’année 2017 marque  une reprise de confiance au niveau des  investisseurs. Pour cause, au moins 2289  des entreprises ont été créées pour cette même année 2017, un nombre supérieur  à la moyenne de création des entreprises ces cinq dernières années qui s’élève à 2041 par an. Ainsi, par rapport à 2016, il y a une progression de 5,33%. Le graphique suivant nous retrace l’évolution de la création des entreprises de 2013 à 2017.

Source : API, 2018

Au Burundi,  les sociétés créées au niveau du Guichet Unique sont de plusieurs types. Il s’agit des Sociétés Unipersonnelles (SU), des Sociétés des Personnes à Responsabilité limitée (SPRL), des Sociétés Anonymes (SA), des sociétés coopératives, des Succursales des Sociétés étrangères ou nationales et des Sociétés Mixtes (SM). En 2017, aucune société mixte ne s’est enregistrée. Comme pour les autres années, les Sociétés Unipersonnelles sont les plus nombreuses. En effet, elles représentent presque la moitié des entreprises créées, suivie par les SPRL qui correspondent à 28,5% des entreprises créées. Ces deux types de sociétés représentent à eux seuls plus de 75% des entreprises créées.

Source : API, 2018

 

Quant à la nature des entreprises créées en 2017, le commerce général reste le plus prisé avec 43% des investisseurs, les services sont à la hauteur de 24% et la construction à 8%. On voit une croissance du côté du bâtiment avec le secteur de construction et des structures de santé.

Source : API, 2018

 

Selon les déclarations des entrepreneurs  lors de leur immatriculation en 2017, les 2289 entreprises auraient dû créer théoriquement 19.410 emplois, soit une croissance de 10,7% par rapport à 2016. Aussi, les sociétés coopératives viennent en première position avec 33% des emplois qui devraient être créés, suivi de près (32%) par les Sociétés unipersonnelles.

Source : API, 2018

Toutefois, on remarque certains secteurs qui stagnent comme  ceux liés à l’agriculture. Selon les prévisions, l’année 2018 devrait être plus performante  jusqu’à créer une croissance positive.

 

Elvis NDAYIKEZA

Comments

comments