Créer des Activités génératrices de revenus  pour les personnes atteintes d’albinisme

Créer des Activités génératrices de revenus  pour les personnes atteintes d’albinisme

Cassim Kazungu répondait aux questions des journalistes©Akeza.net

 La journée Internationale de l’albinisme est célébrée  le 13 juin dans le monde. Le Burundi s’est associé aux autres pour célébrer cette journée. Les activités dédiées à cette journée se sont déroulées au Musée vivant de Bujumbura. C’était également une opportunité pour  donner des messages de sensibilisation  sur l’albinisme à tous les burundais en général et aux participants en particulier.

 

Cassim Kazungu, représentant de l’association Albinos Sans Frontière(ASF) dit que cette journée arrive au moment où les albinos burundais ont encore un grand problème de leur sécurité, surtout ceux de la frontière Burundo-Tanzanienne comme  Makamba et Ruyigi . Malgré tout cela, ajoute-t-il, quelques avancées sont à signaler. Il s’agit du taux d’alphabétisation qui  a augmenté ces dernières années.

 

Quant à la question de discrimination et de la chasse des albinos qui s’observe quelque fois,Cassim précise que si cela perdure, l’association va saisir la justice pour punir les auteurs de cette barbarie une fois connus. Compte tenu du cancer de la peau qui menace les Albinos,poursuit-il,l’Albinos  Sans Frontière compte faire la coopération médicale avec les pays avancés comme la Tanzanie par exemple pour les soins.

Vue partielle des participants©Akeza.Net

Vue partielle des participants©Akeza.Net

«Pour faire face aux problèmes de discrimination dans les milieux de travail, nous comptons créer des AGR pour promouvoir les activités d’auto-développement. A cela,l’UNESCO nous a déjà promis un salon de coiffure au siège de l’association qui va servir de pilote aux autres petites association”, renchérit-il.

 

Des messages de sensibilisations

 

Sur les affiches, on pouvait  lire :

«Les  albinos nous sommes capables» ;

«Je suis Albinos.Un être humain comme les autres» ;

«Je ne suis pas un monstre» ;

«Nous disons non aux massacres des Albinos».

 

Des Albinos présents dans les cérémonies s’expriment : «Nous tous, nous avons presque les mêmes problèmes. Moi, je suis un cultivateur, lorsqu’il y a du soleil accablant alors que je suis en train de cultiver, je suis obligé de rentrer car ma peau ne résiste pas au soleil. Souvent notre maladie de la peau évolue vers le cancer. Si le gouvernement accordait la gratuité des soins de santé chez les Albinos ce serait une bonne chose car nous sommes vulnérables», grogne Bonaventure Girukwishaka.

 

Signalons que la journée a été célébrée sous le thème : «Je suis digne d’être Albinos et je suis fier de cohabiter avec les gens du monde en dignité et en droit égaux».

 

Alexandre NDAYISHIMIYE

 

 

 

 

 

Comments

comments