Couples : ennemis intimes, comment éviter la rupture

Un couple faché ©Privé

Un couple faché ©Privé

 

Les disputes, les conflits, les chamailleries, les petites provocations, les bras de fer, etc. Toutes ces petites choses qui nous irritent, nous agacent, nous mettent en colère, font partie du package que nous offre une vie de couple. A certains moments vous devenez un peu comme des ennemis intimes. Mais comme vous le savez, des fois cela dérape et finit par briser votre union, casser votre couple, et entraîne une rupture inévitable et douloureuse.

 

On se demande alors, puisque ces disputes et ces conflits sont inévitables, est-on donc condamné à se séparer au bout d’un moment ? La réponse est bien sûr NON ! Il y a moyen d’éviter une rupture, une séparation, un divorce. Comment ? En suivant des règles toutes simples.

 

Par exemple, tous les sports de combat ont toujours connus des règles de base, des limites. Même les sports les plus violents et les plus extrêmes obéissent à ce principe, quelle que soit l’époque : du temps des gladiateurs ou des MMA fighters de nos jours. Un boxeur ne peut pas, par exemple, réclamer sa médaille en disant qu’il a battu son adversaire dans la rue en route vers le lieu de rencontre. Ca ne compte pas !

 

L’échec d’une vie de couple révèle et met en cause le manque de limites bien établies. Il y a un flou total dans cette lutte de pouvoir interne. Les amoureux se mettent « en guerre » sans avoir déterminé les limites et les règles de base. Du coup, tous les coups sont permis et l’impardonnable peut facilement arriver.

 

Pour l’éviter, voici quelques règles de base qui vous permettraient d’avoir une scène de ménage plutôt « saine ». Ces règles sont la clé pour éviter l’escalade durant un conflit conjugal.

 

Règle n°1 – Les sujets tabous : établissez une liste de sujets tabous. Des sujets qu’il ne faut surtout pas aborder en cas de conflits. Des sujets qu’il ne faudrait aborder que dans une atmosphère saine et stable. Il y a des choses qui vous complexent, des sujets qui vous blessent, des thèmes qui, une fois abordés, vous mettent mal à l’aise. Pour illustrer, si la maman de Monsieur s’est prostituée dans le passé, et qu’il n’a pas su dépasser certains sentiments de honte et d’humiliation. Pendant une dispute, il faudrait à tout prix que Madame évite d’évoquer directement ce sujet, ou même y faire allusion (en lui disant par exemple : « la fille que tu regardais tout à l’heure était habillée comme une pute »). Si le partenaire décide de dépasser ce genre de limites, c’est qu’il cherche clairement la rupture et ne se préoccupe pas de blesser l’autre inutilement.

 

Règle n°2 – La durée du conflit : 2 heures ? 3 jours ? 1 semaine ? Il faut savoir si c’est un marathon ou une course rapide. Si Madame doit faire la gueule, il faudrait que Monsieur sache si c’est pour le trajet en route vers le bureau ou si c’est parti pour 5 jours. La question de la durée est nécessaire parce que vous saurez mettre des pauses dans votre conflit ou votre dispute. Car s’il s’éternise la rupture est proche. Il faut savoir jusqu’à quel moment on va faire semblant de refuser toutes formes d’ouverture ou de dialogue. Si on ne précise pas la durée très tôt, l’autre peut se décourager et se lasser de faire des approches. le mieux c’est de convenir d’un mot de passe qui dit à peu près ceci «  bon là je pense que ça a assez duré il nous faut une pause pour faire le point sinon on avance pas » ça peut être un mot de passe ou une geste de passe hehehe

 

Règle n°3 – Le lieu : Imaginez un couple qui se dispute au lieu de travail de Monsieur ou Madame réduisant fortement les possibilités d’avancement dans la carrière, ou à l’église, dans le salon de coiffure, etc.. Pour éviter l’humiliation, retenez vous un instant avant d’exploser et attendez que vous soyez à un lieu neutre qui n’est pas chargé émotionnellement (c’est-à-dire qui ne vous donne aucun souvenir, bons ou douloureux) et que vous ne fréquentez pas souvent, comme ça vous n’aurez pas à vous justifier. Dans la voiture ce serait génial, mais il y a risque d’accident.

 

Règle n°4 – L’audience ou les spectateurs : Tout le monde n’a pas vraiment besoin de subir le spectacle désolant de votre combat inutile et ridicule, surtout pas vos beaux parents et vos enfants. La règle n° 4 est de ne pas se mettre en spectacle pendant vos disputes vu que les jolis mots que vous vous échangez ne servent pas vraiment d’exemple. Mais si vous tenez vraiment à le faire en public, choisissez alors soigneusement les spectateurs. Vous pouvez par exemple choisir quelques amis qui vous serviront de spectateurs/médiateurs/alliés/arbitres selon les raisons du conflit ou de la dispute. Mais de grâce, informez-les à l’avance de votre choix. Faites leur une déclaration du genre : «  nous vous avons choisis comme spectateurs privilégiés de nos scènes de ménages inutiles mais inévitables, vu qu’on s’irrite et qu’on agace mutuellement et quotidiennement. Nous vous prions donc de rester à nos côtés et de nous soutenir durant ces moments difficiles. Nous vous serons reconnaissant quand nous serons devenus suffisamment sages et mûrs pour nous supporter sans nous crier dessus ».

 

Reynolds BUTARI , conseiller conjugual

 

 

Comments

comments




One thought on “Couples : ennemis intimes, comment éviter la rupture

  1. Claude

    Dans plusieurs cas, les séparations amoureuses se produisent au moyen de petites choses oubliées qui grandissent sans s’en rendre compte. Combien de couple en amour se sont détruits sans s’apercevoir que la source du problème était dans de petites habitudes oubliées ? Pouvez-vous imaginer une autre conséquence, s’ils avaient su ces petites choses qu’ils croyaient insignifiantes, mais qu’en réalité, elles étaient la fondation de leur relation amoureuse ?

    Pourquoi oublier nos sentiments et ceux de notre partenaire amoureux en étant uniquement concentrés sur nos désirs et ainsi diviser la relation ? Pourquoi contrôler notre partenaire amoureux et ainsi graduellement lui donner envie de s’éloigner de nous ? Pourquoi vouloir avoir raison et ainsi faire croire à notre partenaire amoureux, qu’il doit changer pour devenir meilleure et risquer qu’il nous change pour une autre personne ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.