Coupe du Président 2020 : Deux footballeurs sanctionnés

Coupe du Président 2020 : Deux footballeurs sanctionnés

Eric NDIZEYE (capitaine de Musongati FC ) et Hussein NDAYISHIMIYE ( portier de Vital’O FC ) viennent d’être sanctionnés par la commission de discipline de la FFB. Les deux joueurs s’étaient bagarrés lors du match-retour comptant pour les 1/4 de finale de la Coupe du Président (édition 2020). Les faits remontent au 12 avril dernier au stade Ingoma de Gitega.

Le capitaine de Musongati FC, Eric, est accusé d’avoir tenté de donner un coup de poing violent (tentative d’infraction contre l’intégrité corporelle) au portier de Vital’O, Hussein. Ce dernier est à son tour accusé d’avoir quitté sa zone technique afin de se joindre aux bagarreurs. Il est donc mis en cause pour avoir participé à l’infraction d’atteinte à l’intégrité corporelle.

En réaction, le comité disciplinaire de la FFB s’est saisi du cas et a décidé de sanctionner le défenseur central de Musongati, Eric  d’une suspension de 2 matches et d’une amende de 50 000FBu. Son adversaire de Vital’O écope d’une suspension d’un match et d’une amende de 50 000FBu. Dans son article 48, le règlement stipule qu’un joueur qui porte atteinte intentionnellement à l’intégrité corporelle ou à la santé d’un autre est suspendu pour 4 matches au moins et d’une amende de 50 000 FBu. Vous noterez que cette sanction a été atténuée parce que les concernés ont reconnu leur culpabilité.

Pour la petite histoire…

Nous sommes à la 25ème minute de prolongation (soit à la 115ème minute).Une bagarre éclate entre les joueurs des clubs Musongati et Vital’O. C’est la discorde. Un coup de poing est donné par le capitaine de Musongati, Eric, au visage du gardien de Vital’O (bien que ne l’ayant pas atteint). On se serait cru dans un match de boxe. 2 joueurs écopent sur le champ d’un carton rouge (Aron Musore de Musongati et Moussa Muryango  de Vital’O). Le capitaine de Musongati Eric se prend un carton jaune.

On apprendra plus tard que la tentative de coup de poing dont il s’agit dans cet article a complètement échappé à la vigilance des officiels du match. C’est donc après visionnage des vidéos (qui circulaient de partout) que le commissaire du match se rend compte du déroulé et décide de saisir la commission de discipline pour statuer.

 

Fleurette HABONIMANA

Comments

comments