Coupe du Président 2020: 5 choses qui ont marqué la rencontre Musongati FC Vs Vital’O FC

Coupe du Président 2020: 5 choses qui ont marqué la rencontre Musongati FC Vs Vital’O FC

Le club le plus titré du pays, Vital’O FC est tombé ce dimanche 12 avril 2020 sur la pelouse du stade Ingoma de Gitega. Malgré 90 minutes plus 3 minutes de temps additionnel mais aussi 30 minutes de prolongation (en tout 120 minutes), Musongati et Vital’O n’avaient pas réussi à débloquer les compteurs (0-0). Après une longue attente à s’impatienter du dénouement de ce match-retour comptant pour les 1/4 de finale de la Coupe du Président, c’est la séance des tirs aux buts qui, in extremis, a fini par départager les 2 équipes. Sur 4 tirs contre 2, le chouchou de Gitega, Musongati FC, a décroché son ticket pour la demi-finale.

Il faut dire que Gitega a bien célébré la Pâques. C’est un grand choc qui a marqué les1/4 de finale de la Coupe du Président. Il était le plus attendu de tous puisqu’il a opposé les 2 grands clubs rivaux issus des deux capitales du Burundi (Gitega et Bujumbura Mairie). Coïncidant avec la fête de Pâques, cela n’a pas empêché les supporteurs de ces clubs de fuser de partout au stade Ingoma pour cette rencontre teintée de nombreux enjeux. Le climat était favorable. Voici pour vous quelques temps forts de cette rencontre considérée comme une finale…

1. La ligne défensive en forme

Au niveau technique, l’arrière garde de ces 2 clubs en a émerveillé plus d’un ! Les défenseurs étaient en forme. A un certain moment on avait l’impression que c’étaient eux qui commandaient. Ils ont sauvé beaucoup de ballons avant qu’ils ne franchissent la surface de réparation. Ici on salue les exploits de Issa HAKIZIMANA, Eric NDAYIZEYE, défenseurs centraux de Musongati ou encore Moussa Muryango et Ido de Vital’O.

Les attaques de ces 2 formations débordaient assez bien d’un coté comme de l’autre mais sans finition. Du côté de Vital’O, l’attaque n’a pas été efficace parce que l’attaquant de pointe Trésor, qui vient de passer plusieurs jours avec une blessure ne semblait ne pas encore en pleine forme. C’est le même cas pour Saido NTIBAZONKIZA, le capitaine du club, qui a aussi essayé de se donner en dépit de son choc à l’épaule. Les milieux de terrain de Vital’O, Saluum et Assoumani ont aussi bien défendu leur poste. Amissi Léon dit Amigo, Alidi et Roger de Musongati, ont été remarquables par la finesse de leurs actions même s’ils n’ont pas pu concrétiser. De façon générale, le jeu était équilibré entre ces 2 formations. Personne ne voulait rien lâcher. La détermination était la plus grande marque de cette rencontre jusqu’à la dernière minute.

2. Bagarre entre les joueurs
Nous sommes en période de prolongation. Une bagarre éclate entre les joueurs de ces 2 clubs. C’est la discorde. Un coup de poing est donné par le capitaine de Musongati, Eric, au visage du gardien de Vital’O. On se serait cru dans un match de boxe. Le bazar se crée. Toute la sécurité du stade envahit le terrain pour calmer la situation. 2 joueurs vont écoper d’un carton rouge (l’un de Musongati, Aron Musore et l’autre de Vital’O Moussa Muryango) mais également un jaune au capitaine Eric. Les dernières minutes de la prolongation se sont donc jouées à effectif réduit(10) des deux côtés.

3. Le remplacement de dernière minute du gardien de Vital’O

Lors de la séance des tirs aux buts, Vital’O choisit de remplacer son gardien par un autre. Certaines personnes étaient étonnées de ce changement « brusque » puisqu’ils estimaient qu’il fallait laisser le premier qui venait de totaliser 120 minutes de jeu. Comme quoi il était dans le bain du match. D’après les informations dont nous disposons du club, le gardien a été sorti parce qu’il n’allait pas bien et d’autres sources disent que ce nouveau gardien avait impressionné lors des entrainements.

4. La présence du président de la FFB, Honorable Révérien NDIKURIYO et de quelques membres du Comité Exécutif de la FFB

5. La présence des anciens du club Vital’O FC comme le portier des Intamba Jonathan NAHIMANA, Issa, Manu ainsi que l’ancien capitaine des Intamba, Yamin Selemani NDIKUMANA , qui étaient venus soutenir leur club d’origine.

Après la séance des tirs aux buts qui a départagé les 2 équipes, les supporteurs de Musongati FC, débordés de joie ,ont envahi le terrain avec des fumigènes. La sécurité a tenté de les repousser mais en vain. Toutefois, il convient de signaler le danger des fumigènes et pour la sécurité du public et pour le gazon synthétique qui peut s’enflammer.

L’ambiance s’est poursuivie dans les rues de la capitale politique qui étaient bondés de supporteurs. Comme pour témoigner combien ils sont assoiffés de victoire. Signalons qu’à l’entrée du stade, les dispositions sanitaires étaient de mise. En plus de l’eau pour se laver les mains, il y avait aussi des thermoflash pour la mesure de la température du corps.

Musongati, n’a jusque-là remporté aucune coupe depuis sa création. Peut-on espérer un exploit cette année ?

Fleurette HABONIMANA

Comments

comments