Concert de la chorale St Thomas d’Aquin : Le chant lyrique dans toute sa splendeur

Concert de la chorale St Thomas d’Aquin : Le chant lyrique dans toute sa splendeur

La Chorale St Thomas D’Aquin (STAC, En) ©Akeza.net

Ce dimanche 13 Novembre, à la Chapelle St Dominique de Kinanira, s’est tenu un concert de la Chorale St Thomas d’Aquin (STAC, En). Un public de tout âge a répondu massivement à l’appel lancé par la chorale quelques semaines plus tôt. Les choristes avaient travaillé très dur pendant des mois pour pouvoir offrir une présentation du chant lyrique perfectionnée et unique dans son genre. Rolande, une des membres de la chorale St Thomas d’Aquin, nous a fait part de ses attentes avant le début du concert « On s’attend à quelque chose de grand parce qu’on a travaillé vraiment dur, beaucoup de gens nous ont soutenu et ont prié pour nous et comme chanter c’est prier deux fois, on a hâte de la faire, ça va être grandiose ! »
Début du concert

Après le mot d’accueil et la prière d’ouverture du père Jean Nepo Bigirimana, les choristes, vêtus de leurs longues robes de messe blanches ont commencé le concert sur des mélodies lyriques sur lesquelles les chanteurs ont démontré leur puissance vocale dans de belles harmonies au plus grand plaisir de l’auditoire subjugué par un tel spectacle. Comme annoncé dans les publicités, le concert mettait un accent particulier sur les chants classiques.

En interprétant de célèbres chansons classiques, la Chorale St Thomas d’Aquin a offert aux anciennes générations un somptueux voyage dans le temps et aux plus jeunes une découverte fantastique de l’univers du chant lyrique religieux. A côté de leur maîtrise vocale époustouflante, d’autres mélodies gospel populaires chantées en français, en swalihi, en lingala et même en zulu ont été revisitées par la chorale. C’était un vrai régal pour les oreilles et un rafraichissement pour les âmes.
Le public n’a pas pu s’empêcher de se joindre à la chorale en chantant en chœur avec eux et en tapant des mains. Malgré une petite panne technique qui n’a pas duré longtemps, le flot des chansons a continué au rythme de la batterie. Les enfants de la communauté dominicaine anglophone de Kinanira ont clôturé la première partie du concert par une prestation digne des grands. Ils ont interprété des chants lyriques avec aisance et grâce et ont montré aux spectateurs présents qu’ils sont bien l’avenir de la chorale St Thomas d’Aquin.

 

Les plus grands classiques lyriques à l’honneur

Après une courte pause, les choristes sont revenus sur scène avec un grand enthousiasme, très élégants dans leurs tenues de soirée : robes noires pour les dames et costumes pour les hommes. Cette fois-ci la chorale enchaîne les plus grands classique du lyrique religieux comme « Maria », « Tollite Hostia » et « For unto us » qu’elle a interprété presqu’à la perfection. L’auditoire était complètement sous le charme de ces voix célestes, et petits et grands étaient tous très attentifs. La deuxième partie s’est terminée sur une note joyeuse et festive véhiculée par des sons typiquement africains comme le sud-africain «Wahamba nathi ».

Le président de la chorale a pris la parole pour exprimer ses remerciements de la part de toute la chorale et il a été relayé par le parrain de la chorale. Ce dernier a expliqué l’objectif principal de ce concert qui était notamment une récolte de fonds dont une partie servira pour la production d’un album audiovisuel de la chorale tandis qu’une autre couvrira les frais de nouveaux instruments musicaux. Beaucoup de gens présents ont fait des dons de sommes d’argent importantes ce qui porte à croire que leur objectif a été atteint.
Ambiance assurée !

Lors de la dernière partie du concert, les choristes sont revenus en force, les filles portant des robes en pagnes. Ils ont présenté d’abord les incontournables du registre lyrique tel qu’Exultenus, O fortuna (Carl off) etc. Après lesquelles ils ont animé la salle par des mélodies plus populaires et cadencées. L’ambiance était chaude, et des chanteurs ont ouverts la piste de danse invitant les spectateurs à venir les rejoindre, chose que beaucoup ont faite avec joie.

 

La fin du concert a été marquée par des danses collectives aux sons traditionnels. Les spectateurs ont quitté les lieux avec une grande satisfaction ; c’est le cas de madame Nadine qui nous a dit : « je suis tellement contente d’avoir assisté à ce concert, c’était très réussi, bravo à la chorale ! ». Quant au maître de chant adjoint Monsieur Jean Petit, il nous a confié ses sentiments de satisfactions « l’événement en soi était super du début à la fin, et c’est grâce à tous les spectateurs spécialement ceux venus de différentes paroisses dans lesquelles on s’est produit dernièrement mais aussi notre communauté congolaise qui nous a beaucoup aidé dans la préparation. Egalement on était sûrs de nous-même parce que nous avions travaillé très dur ».

Signalons au passage qu’à part une chorale des seniors dans la paroisse St Joseph de Ngagara, la chorale St Thomas d’Aquin est la seule à ce jour parmi la nouvelle génération qui a fait du chant lyrique sa spécialité.

 

Inès IRAKOZE

Comments

comments