Comment Member s’est moqué de ses détracteurs

Comment Member s’est moqué de ses détracteurs

Bruno Simbavimbere alias Member répondant aux question des journalistes ©Akeza.net

Alors que la crise au sein de l’Amical des Musiciens Burundais (AMB) atteint des proportions inquiétantes  dont l’existence de deux présidences se réclamant légitimes – celle dirigée par  Cédrick Bangi et celle de Member –, Bruno Simbavimbere alias Member s’est moqué de ses détracteurs lors de la conférence de presse de Big Fizzo à laquelle il participait.

A l’occasion de l’arrivée au pays de la star burundaise Big Fizzo, ce vendredi 28 Avril, une conférence de presse a été organisée à laquelle participait Bruno Simbavimbere dit Member en sa qualité de président de l’AMB. Les problèmes au sein de l’amicale faisant fortement écho dans les médias ces dernières semaines, les journalistes ont profité de l’occasion pour lui poser des questions au sujet de cette crise à l’AMB.

La réponse de Bruno Simbavimbere dit  Member a été sans équivoque avec le ton un brin moqueur : « Je crois que 30 ans plus tard, je suis devenu plus célèbre que Fizzo vu que mon nom est cité partout. Il n’y a aucun problème au sein de l’amical. Je tiens quand même à rappeler que l’amicale a été fondée en 1986 par des personnes qui avaient un objectif et je fais partie des membres fondateurs. Ceux qui prétendent qu’il y a des problèmes se trompent ».

Et d’ajouter : « ce sont des personnes qui ont des problèmes personnels qui veulent créer le buzz autour d’eux en évoquant l’amicale ».

Member soutient donc que les problèmes que l’on semble imputés à l’amical ne sont que des attaques de personnes ayant un problème personnel avec lui. Et d’ailleurs dit-il : «  S’il y a réellement un problème et que je ne suis pas légitime comme ils le disent, pourquoi s’attaquent-ils à moi sur les réseaux sociaux ? Pourquoi ne viennent-ils pas me déloger de mon bureau ? C’est des personnes en manque de succès qui cherchent à se faire remarquer ».

Mais au-delà de ces réponses assez poignantes, Bruno Simbavimbere dit Member clos les débats avec un geste aussi moqueur qu’évocateur. « Pour tous mes détracteurs, je demande d’observer une minute de silence ». C’est donc en observant, de manière solennelle avec tout le sérieux du monde, une minute de silence, comme si ses détracteurs étaient morts dans la bataille pour la présidence de l’AMB, qu’il s’arrête. Il pose là un geste lourd de sens et de conséquences. La réponse de ses détracteurs ne tardera certainement pas à venir.

 

Affaire à suivre…

 

Moïse MAZYAMBO

Comments

comments