Comment le Burundi est devenu le pourvoyeur de footballeurs dans la sous-région

Comment le Burundi est devenu le pourvoyeur de footballeurs dans la sous-région

Un joueur du club Athletico Olympic.©Akeza.net

De la Tanzanie au Kenya en passant par le Rwanda, vous trouverez d’excellents footballeurs  burundais. Si certains ont imposé leurs noms, d’autres continuent d’être recrutés.

Le Burundi devient de plus en plus un pourvoyeur de joueurs dans la communauté de l’Afrique de l’Est.  Bien qu’on puisse trouver cela normal, c’est un peu alarmant. Car il suffit qu’un club se pointe avec de promesses qu’un joueur décide de partir automatiquement. Ainsi, le championnat burundais voit partir chaque saison ses meilleurs éléments.

Les clubs de la sous-région monitorent chaque journée le championnat burundais en vue de trouver une révélation. En conséquence, à peine on était à la fin de la saison qu’Alexis Kitenge, qui avait occupé le classement de buteurs le long de la saison a signé avec AFC Leopards au Kenya. Même scénario pour Claude Ndarusanze alias Lambalamba, meilleur buteur de la saison 2016-2017 qui a conclu son contrat avec AS Kigali pour 2 ans.

«Que nos joueur partent en soi ce n’est pas un problème, mais on ne verra pas le mouvement contraire. Nos clubs ne vont pas recruter au-delà de nos frontières faute de moyens» commente un fin connaisseur du football local.

Les joueurs  burundais vont à l’extérieur  du pays à la recherche de meilleurs revenus. «Non seulement ces clubs donnent un salaire mieux qu’on ne le fait, mais aussi ces joueurs sont à la recherche d’une visibilité. Le championnat kenyan, tanzanien, voire rwandais sont très médiatisés» poursuit notre connaisseur qui a voulu garder l’anonymat.

Aussi longtemps que le joueur burundais n’aura pas une garantie d’un salaire décent et régulier, le championnat burundais se limitera  à la formation des cadres qui, une fois expérimentés, iront voir si l’herbe n’est pas plus verte ailleurs.

Rien qu’avec le mois de juin, 7 joueurs ont déjà trouvé de clubs hors de nos frontières. Toutefois, certains sont toujours en  phase de négociation. Ces derniers étaient censés jouer pour l’équipe nationale dans la campagne du CHAN 2018.

Armand NISABWE

Comments

comments