COMESA : Un étiquetage spécifique pour les semences provenant de la sous-région

COMESA : Un étiquetage spécifique pour les semences provenant de la sous-région

 

Dans le cadre du commerce de semences agricole intra régional, le COMESA instaure l’utilisation des étiquettes et des certificats pour les semences produites dans les pays membres de l’organisation. Une manière de valoriser la production régionale des semences.

C’est lors d’une réunion qui a récemment réunis une vingtaine d’entreprises de production de semences et les équipes nationales d’évaluation de 7 pays membres du COMESA, qui ont aligné leurs lois nationales sur les semences vers les politiques de semences de l’organisation dont le Burundi, qu’ont été présentés des échantillons d’étiquettes et de certificats.

Pour le COMESA, les étiquettes et les certificats de semences seront utilisées par les états membres pour identifier les semences qui respectent le règlement sur l’harmonisation des échanges de semences du COMESA de 2014. Une innovation qui s’inscrit dans le cadre du Plan d’harmonisation et de mise en œuvre des semences du COMESA (COMSHIP) qui fournit un cadre pour que les 19 états membres négocient, facilitent l’industrie des semences et prennent en charge les entreprises locales de semences.

Les étiquettes qui respectent les normes de l’OCDE (l’Organisation de coopération et de développement économiques) s’appliqueront à quatre classes de semences: semences pré-basiques, graines de base, graines certifiées (1ère génération) et semences certifiées (2ème génération).

Lire aussi : COMESA : Vers une harmonisation des lois et des règlements sur les semences agricoles

Selon le Dr John Mukuka, l’expert en graines chez ACTESA, les certificats seront attribués aux sociétés semencières après vérification qu’un lot de semences fait partie des variétés du catalogue régional. Il a déclaré que l’obtention des étiquettes et des certificats se fera au cours du mois de juillet et prêt à être utilisé en août 2017. Les entreprises exportatrices de semences recevront un certificat de semences régional COMESA pour confirmer qu’elles sont qualifiées.

Ce système d’étiquettes et de certificats a donc été conçu pour certifier que les graines ont été produites conformément à toutes les exigences du système de certification des semences du COMESA, tel que prévu par le règlement sur l’harmonisation des échanges de semences du COMESA. Les pays ayant aligné leurs lois nationales sur les semences avec les lois harmonisées du COMESA pourront bénéficier de cet étiquetage et des certifications.

Pour ce qui est de la production des étiquettes, le Dr Mukuka affirme que l’entreprise contractée sera l’unique imprimante des documentations du règlement sur l’harmonisation du commerce des semences COMESA. L’entreprise proposera des mesures de contrôle pour les marques d’étiquettes, l’impression, la délivrance et la responsabilité des documents et imprimées en anglais, français et arabe, les langues officielles de COMESA.

En collaboration avec les Autorités nationales des semences, le COMESA ACTESA autorisera la délivrance des étiquettes de semences COMESA et des joints pour les entreprises de semences. Enfin l’envoi du lot de semences COMESA sera incorporé dans le Système de facilitation du commerce virtuel COMESA (CVTFS), un système en ligne utilisé pour le traitement des instruments de facilitation du commerce et le contrôle du fret.

Avec ces nouvelles normes, les semences provenant de la sous-région bénéficieront d’une meilleure visibilité sur les marchés intra et inter régionaux.

 

Moïse MAZYAMBO

 

Comments

comments