COMESA : Mise en place d’un nouveau projet énergétique régional

COMESA : Mise en place d’un nouveau projet énergétique régional

Les 16 au 17 Août 2017, la ville de Lusaka (Zambie) accueillait une rencontre qui a réuni des représentants des communautés économique d’Afrique de l’est, d’Afrique australe et de l’océan indien dans le but de discuter de la mise en œuvre d’un nouveau  projet énergétique régional. Cette rencontre était la première rencontre du comité directeur du projet sur l’amélioration d’un marché régional durable de l’énergie.

Lancé en Juin 2017, le projet porte sur l’amélioration d’un marché régional durable de l’énergie (ESREM). Il couvre 27 pays et devrait s’étaler sur 4 ans. Il est soutenu par l’Union européenne, avec un budget de sept millions d’euros (Dans le cadre du 11ème Fonds européen de développement). Son but est d’améliorer la sécurité énergétique, l’accessibilité et l’amorçabilité de l’énergie  pour les populations de l’Afrique orientale et australe et de l’océan Indien.

En effet, selon diverse études, les principaux défis liés aux besoins énergétiques de cette région du continent comprennent un niveau et une couverture de l’infrastructure énergétique faible, cela en raison d’investissements insuffisants dans le secteur de l’énergie. A cela s’ajoutent  l’inefficacité et le manque de fiabilité des services d’infrastructure énergétique existants, l’augmentation de la croissance économique et de la population, le coût élevé des installations d’infrastructures énergétiques et l’incapacité de préparer des projets bancables.

Ce nouveau projet permettra donc d’apporter des solutions énergétiques adaptées et répondre aux défis que rencontrent ces régions du continent en matière d’énergie. Selon l’amb. Kipyego Cheluget, Secrétaire général adjoint aux programmes, « … la région est sur le point d’atteindre le couloir électrique du Cap au Caire en mettant en œuvre le projet d’interconnexion Zambie-Tanzanie-Kenya. ‘’Ce projet ouvrira la voie à un marché énergétique concurrentiel au niveau régional». Un appel à l’investissement dans l’infrastructure énergétique régional pour faire face à la pauvreté énergétique actuelle.

Le projet pourra compter sur la facilitation du secrétariat du COMESA par l’intermédiaire de l’Association régionale des régulateurs de l’énergie pour l’Afrique orientale et australe (RAERESA). La région devrait également disposer d’une réglementation harmonisée pour attirer des investissements dans le secteur.

Avec ce nouveau projet, les communautés d’Afrique de l’est, d’Afrique australe et de l’océan indien pourrons bénéficier d’une couverture énergétique plus large et efficiente.

 

Moïse MAZYAMBO

Comments

comments