Club Culturel INTATANA : 10 ans ça se fête !

Club Culturel INTATANA : 10 ans ça se fête !

Le 9 novembre 2019, le club culturel INTATANA fêtait ses 10 ans d’existence. Ce dixième anniversaire a été célébré par un grand évènement culturel dans les enceintes de l’hôtel Club du Lac Tanganyika. L’occasion pour le club culturel de faire valoir ses talents dans la promotion de la culture burundaise et plus précisément dans le domaine des danses traditionnelles.

C’était un spectacle riche en couleur devant un public émerveillé par la beauté et la grandeur de la culture traditionnelle burundaise.

 

Il est beau mon pays, le Burundi !

Nous sommes aux alentours de 19h lorsque le spectacle commence. Il faut dire que les choses étaient faites pour impressionner. Caché dernière des colonnes en natte tressées était fixé des  lettre qui mis ensemble formaient « INTATANA 10 YEARS ». Le tombé du rideau sur cette idée originale a lancé le début d’une belle chorégraphie faite par les femmes du club. La suite s’annonçait belle.

Ce fut ensuite l’entrée des hommes avec une belle procession des tambourinaires. Une entrée en fanfare, si l’on peut le dire ainsi. Ils étaient beaux, majestueux et fiers. On se serait cru à la cours du roi. Le spectacle est d’une beauté rare. Le battement des tambours, les danses et les acrobaties des « Abatimbo » qui les exécutent avec une dextérité particulière.

Après ce passage impressionnant des tambourinaires, les chorégraphies vont se succéder. La beauté et la grâce des danseuses vont caractériser chacune des chorégraphies. Chez les hommes ont remarquera l’énergie, la force et la vigueur dans l’exécution des pas de danse. Chaque pas est une forme d’affirmation de la fierté de représenter  cette belle et grande culture burundaise. L’un des moments marquant aura été l’entrée des « Hommes aux échasses ». Perchés du haut de leurs colonnes de bois allant jusqu’à plus de 2m du sol, ils vont éblouir le public.

Christine Ndayizeye, membre de l’organisation et l’une des doyennes du club, marque le caractère important du travail de ce club dans l’encadrement des jeunes pour la promotion de la culture burundaise. « Vous pouvez voir par vous-même le fruit du travail accompli avec la jeunesse ces 10 dernières années. Un travail qui mérite d’être encouragé », lance-t-elle.

Ça aura donc été une dizaine de passages qui se seront succédé. Un dix en un pour un ensemble qui nous fera dire : « Il est beau mon pays, le Burundi ! »

L’art au service de l’artiste

Mais l’évènement ne faisait pas que célébrer les 10 ans du club culturel INTATANA. C’était également l’occasion pour le club de lancer un message fort par rapport à la culture et à l’art au Burundi. Bien plus que d’offrir de l’emploi aux artistes, la culture burundaise pourrait être un levier économique important pour le Burundi. « Il faut que la culture soit au service de l’artiste. Que la culture soit une source d’emploi et de revenue pour l’artiste et pour l’économie nationale. Car la culture est l’un des leviers importants à actionner pour réhabiliter et relancer l’économie tout en produisant du sens », dit Astère Ndihokubwayo. Et de poursuivre : « Ce n’est plus une éventualité mais une réalité. Le Burundi regorge d’une culture riche, diversifiée et d’artistes capables de produire des produits et des services qui peuvent être compétitifs sur le marché de l’art. »

Astère Ndihokubwayo a également mentionné la volonté du club d’investir dans la création de clubs de danse traditionnelle dans les écoles, dans l’objectif d’organiser des tournois interscolaires. Un projet ambitieux qui vise à préserver les acquis de la culture burundaise.

Par ailleurs, il s’est dit heureux de la réussite de l’évènement qui a été le fruit d’un travail de longue haleine avec la contribution de différents partenaire.

Du côté du public c’est la satisfaction d’avoir assisté à un spectacle unique qu’il gardera longtemps en mémoire. Comme le dit une dame qui a souhaité rester anonyme : « On a presqu’envie que ça ne s’arrête pas, tellement c’est beau à voir »

Avec un spectacle caractérisé par sa beauté et sa qualité, le club culturel INTATANA fait un retour réussi dans l’arène de la promotion de la culture burundaise et on ne peut que lui souhaiter le meilleur.

 

Moïse MAZYAMBO

Comments

comments