Chloé DUFOUR, 18ans, représente le Burundi au concours Miss Monde Sénégal

Chloé DUFOUR, 18ans, représente le Burundi au concours Miss Monde Sénégal

Chloé Dufour.©DR

Burundaise par sa mère et Suisse par son père, Chloé Dufour est une jeune fille de 18ans qui représente fièrement les couleurs de notre chère patrie dans le concours Miss Monde Sénégal. Il s’agit d’un concours, ouvert à toutes les nationalités, qui prône la diversité culturelle et présente les beautés du Sénégal. La finale de l’élection de la Miss des Miss se tiendra en date du 22 Décembre 2016 à Dakar. Lors d’un entretien exclusif, elle nous livre un peu plus sur elle.

Akeza.net : Pourrais-tu te présenter à nos lecteurs ?

Chloé: Je m’appelle Chloé Dufour, j’ai 18ans, je suis Burundaise de mère et Suisse de père. J’habite actuellement à Dakar au Sénégal où je passe mon bac STMG (Science Technologique du Management et de la Gestion).

Akeza.net : Parle nous aussi de ton parcours et de tes débuts dans le mannequinat     

Chloé: Alors parler de parcours, c’est un peu exagérer (rires) car pour moi ce n’est que le début. J’ai fait pas mal de shooting pour des pubs, des défilés pour des créatrices Sénégalaises comme Adama Paris. Cet été j’ai également fait deux clips pour des artistes français (Saïk dans « mamaye » et MHD dans « a kele nta ») ce qui a été une expérience en plus.

Akeza.net : Comment tes parents te soutiennent-ils ,  surtout ta mère qui est burundaise ?

Chloé: Mes parents sont très contents surtout ma mère qui me fait de la pub auprès de tous ses amis burundais (rires). Elle est très fière de moi et sait que je sais faire la part des choses donc elle m’encourage beaucoup.

1385313_594029020655296_132286326_n

Akeza.net : Tu as été élu visage de l’année 2013 du Magazine Elixir au Sénégal, raconte nous-en un peu plus

Chloé: Le concours que j’ai gagné était en effet l’élection du Visage de l’année 2013 organisé par un photographe français basée à Dakar, qui a ensuite donné naissance à ce fameux Magazine Elixir. Je pense que c’est ce concours qui a  » déclenché  » ma carrière de mannequin et qui m’a permis de me faire connaître dans le domaine de la mode.

Akeza.net : Pourquoi vouloir représenter un pays dans lequel tu n’as pas vécu longtemps?

Chloé: Je n’ai pas vécu longtemps au Burundi certes mais j’y suis née. J’y est passé quasiment toute mon enfance jusqu’à l’entrée au collège quand j’ai déménagé au Kenya. J’ai choisi de représenter le Burundi car contrairement à la Suisse c’est un pays très peu connu surtout dans mon entourage parfois certains n’en ont jamais entendu parler… Alors, pour moi, c’est une manière de le faire connaître à plus de gens et surtout de le mettre en avant.

Akeza.net : Comment se passent les préparatifs de la compétition ?

Chloé: Je me prépare avec les autres candidates, on a des répétions pour travailler les chorégraphies, la démarche, etc. Et de mon côté,  je continue mon sport régulièrement mais sinon je m’investis surtout dans mes cours, c’est ma priorité.

Akeza.net : Une fois la couronne remportée, qu’est-ce que le Burundi en bénéficiera ?

Chloé: Bon la couronne n’est pas encore remportée nous ne sommes qu’au début de la compétition (rires), alors je ne veux pas trop faire de fausse prévision mais le Burundi aura gagné une ambassadrice qui représentera les beautés peu connues de son pays!

Akeza.net : Quelle sera ta tactique lors de ce concours pour l’emporter haut la main ?

Chloé: Ma tactique pour l’emporter et de rester naturelle. Je n’aime pas faire semblant pour obtenir quoi que ce soit, je pense qu’il faut être soit même et mériter de l’emporter !

Akeza.net : Ton métissage ne t’a jamais causé d’obstacles en ce qui concerne la compétition?

 Chloé: Non, mon métissage ne m’a jamais posé d’obstacles sauf une fois lorsque j’ai gagné le concours du Visage de l’année en 2013 je pense bien, certaines personnes n’étaient pas contentes car je n’étais pas sénégalaise mais c’était ouvert à toutes les nationalités.

 

Akeza.net : Un dernier mot à nous glisser ?

Chloé: J’aime l’Afrique. C’est le continent où j’ai toujours vécu et où je me sens le mieux. J’aime bien l’Europe mais juste pour les vacances ; y vivre sera un peu dur pour moi. Ce qui me retient le plus en Afrique c’est la joie de vivre des gens, la liberté, et la vie est tellement simple ici les gens sont ouverts, le climat, la nourriture est tellement d’autres choses…Ce qui est sûr c’est que même si je pars pour étudier je reviendrais pour y vivre.

Merci pour cette interview c’est la première fois que j’en fais un pour mon pays et ça me fait plaisir et je prévois un retour au pays pour bientôt !

 

Propos recueillis par Inès IRAKOZE

ban

Comments

comments