Chez Karire Products, la malaria pourrait bien être enterrée

Chez Karire Products, la malaria pourrait bien être enterrée

La directrice de l’entreprise Karire Products, Ginette Karirekinyana dans son stock de Matières premières.©Akeza.net

Si pour certains le paludisme semble être une fatalité, chez Karire Products, ils ont la ferme conviction que c’est possible de l’éradiquer. Avec un taux de transmission de 200% au Burundi(2016), le paludisme tue chaque année plus d’une centaine de personnes. Face à ces ravages, l’entreprise Karire Products qui se veut innovante a mis en place toute une gamme de produits anti-moustiques en vue de lutter contre ce fléau. Leur slogan : « Bye Bye Malaria ».

Ses débuts

Lancé depuis 2011, le projet de production des antimoustiques à base des plantes est promu par une femme chercheuse burundaise du nom de Ginette Karirekinyana. Préoccupée par le sort de ses concitoyens en Afrique, cette passionnée de la philosophie manifeste un engouement à l’être humain et veut le mettre au centre de tout. Ancienne professionnelle de recherche à l’Université Laval au Canada où l’idée de lancer le projet de lutter contre le paludisme commence à germer en elle, elle fonde une organisation non gouvernementale, « Agence Consultative en Ethique de la Coopération Internationale (ACECI) ». Celle-ci étant un cadre de conception de projets de développement durable en Afrique en vue d’une Coopération Nord-Sud.

C’est à partir de ce projet qu’elle va lancer Karire Products qui est une marque déposée des produits fabriqués au Burundi à base des plantes naturelles destinées à lutter contre le paludisme. On distingue toute une gamme de produits. « Nous avons des anti-moustiques à base de cataire, les savons, les lotions, sprays, des désinfectants que les individus peuvent utiliser pour se protéger contre la malaria. Sans oublier aussi les compléments alimentaires comme les tisanes qui sont efficaces à prévenir contre les maladies et entretenir le corps humain », indique Madame Ginette.

Et aujourd’hui, qu’est-il ?

Apres s’être démarquée comme un projet innovant, Karire Products en partenariat avec l’Université du Burundi et d’autres partenaires Kenyans, Ougandais et Tanzaniens ont pu gagner un financement de la part de BioInnovate. Il s’agit d’un organisme international basé au kenya qui finance les projets innovants. « C’était pour la première fois que cette fondation finance un projet lie à la santé. Parmi les 300 projets en lice, nous avons été choisis parmi les 10 et on a reçu un financement s’élevant à 750.000$ partagé entre 3 pays sur une période de 3 ans », fait savoir La directrice de la marque Karire Products, Ginette.

Et de clarifier : « L’objectif de ce financement est de permettre une mise sur le marché,la certification et la promotion des anti-moustiques à base de cataire pour la lutte contre le paludisme. Ceci va nous servir à améliorer la qualité de nos produits(les emballages et la production), faire des études scientifiques d’efficacité, faire le marketing des produits (par le biais des publicités) à travers tout le pays et au niveau régional ».

« Bye Bye malaria… »

Madame Ginette fait savoir qu’ils sont en train de vulgariser la cataire en cherchant des partenaires agricoles et communautaires. Et de marteler : « Nous sommes capables d’éradiquer le paludisme ».

Elle ne s’empêche pas de lancer un appel à la population burundaise. « Il faut éviter les piqûres de moustiques en utilisant nos produits naturels et accessibles à tout le monde. Cela va briser la chaîne de transmission. Alors commençons à éradiquer le paludisme dans nos ménages, nos familles, lieux de travail. Ainsi donc partageons cette conviction de zéro paludisme. C’est fort possible ! »

« Il faut que cette conviction soit une réalité, la malaria doit être enterrée, c’est possible parce que la nature est notre alliée».

 

Fleurette HABONIMANA

 

Comments

comments