CHAN 2020: Après la débâcle de la CAN, le Burundi s’offre le Sud Soudan (2-0)

CHAN 2020: Après la débâcle de la CAN, le Burundi s’offre le Sud Soudan (2-0)

Déterminé à écrire une histoire comme en 2014 quand il s’offre un ticket pour le CHAN 2014, le Burundi se remet sur les rails. La sélection nationale cherche à tout prix à regagner la confiance de ses supporters. Pour le match-aller contre le Sud Soudan comptant pour les éliminatoires du CHAN 2020, les intamba viennent de s’imposer 2-0. C’était ce 27 juillet au stade Intwari de Bujumbura.

Alors que la prestation du Burundi à la CAN n’a pas été satisfaisante, l’engouement pour le ballon rond avait diminué ces derniers temps. Où sont passés ces burundais qu’on a vu lors de la qualification historique? Le stade était presque vide, les effets de la débâcle de la CAN se ressentaient. Autant dire que les supporters sont encore sous le choc de leur sélection nationale à la CAN.

Le CHAN est le témoin et la victime de cette contre-performance. Peut-on dire que les locaux ne sont pas les chouchous des supporters burundais ? Avec ce CHAN 2020, la sélection nationale s’est fixée un objectif: décrocher une deuxième qualification. Pour leur premier match comptant pour les éliminatoires de la CHAN2020, le Burundi vient de faire un bon début.

 

Quid du déroulé

La 1ère mi-temps de la rencontre qui vient d’opposer les Intamba à la sélection sud-soudanaise était timide. Les 2 formations ont fait preuve de peu d’engagement. On aurait dit qu’elles se redoutaient. Peu d’occasions ont marqué cette première partie du jeu. Faisant face aux sud soudanais plutôt grand de taille, les joueurs burundais (dont la plupart sont de petite taille) avaient du pain sur la planche. La tâche n’était pas facile.

Il aura fallu attendre la 36ème minute pour assister à une action concrète de la part de l’ailier Iddy Museremu en combinaison avec Olivier Dusabe mais qui n’a pas pu porter fruit. Sans oublier des frappes fumantes (41’) du jeune défenseur Youssouf Ndayishimiye dit Nyange, qui aura était été excellent dans son jeu. Ses montées dans un milieu de terrain passoire du sud Soudan ont créé un beau spectacle. Lorsqu’on sonne la mi-temps, le score est toujours vierge (0-0).

 

Lire aussi: CHAN 2020 : 5 ans après, le Burundi peut-il espérer une deuxième qualification ?

 

Une deuxième partie qui met fin au suspense…

Revenues des vestiaires, toutes les 2 formations se montrent déterminées. C’est la 63ème minute de jeu qui change le cours de cette rencontre quand le jeune attaquant de pointe Olivier Dusabe (Vital’O Fc) signe le premier but. Il réveille un peu  les sud soudanais. Ceux-ci vont tenter de revenir au score grâce à leur numéro 17, Nelson Mandela John mais en vain. Le camp burundais enchaîne les attaques dangereuses. A la 82ème minute de jeu, un deuxième but perce les filets du camp adverse. Cette fois-ci, c’est Jospin Nshimirimana qui en est l’auteur. Ce joueur au talent impressionnant aura régalé de par sa rapidité. Le Sud soudan est mené 2-0.

Dans les dernières minutes du match, la tension est nette entre les 2 équipes. Personne ne veut lâcher. Le Sud Soudan tente de tout faire mais il fait face à un bloc burundais bien solide. Le gardien des Intamba, Onésime Rukundo (Messager Ngozi)  n’a pas eu de menace au cours de la rencontre. On l’aurait cru en vacances puisqu’aucune frappe n’est venu inquiétée sa tranquilité. Toutes les balles ont été contrées par une défense soudée menée par Nyange et Landry. Quand on lance le coup de sifflet final, le score est de 2-0. C’est la joie qui règne du côté burundais pour ce premier match gagné. Le pari est réussi.

Le coach de la sélection nationale burundaise Alain Olivier Niyungeko et son homologue sud soudanais,Ashu Cyprian lors d’un point de presse après la rencontre Burundi Vs Sud Soudan.©Akeza.net

 

S’exprimant sur cette défaite, le coach sud Sudanais, Ashu Cyprian, a commencé par féliciter son homologue burundais. «C’est vrai que le Burundi prend un avantage sur nous mais on ne va pas se laisser faire. Lors du match retour chez nous nous allons faire de notre mieux pour revenir au score avec 3 buts à 0 ».

Du côté d’Olivier Niyungeko c’est une satisfaction pour ce premier match gagné. Il livre néanmoins son regard sur la prestation de la première partie. « Mes joueurs ont eu peur dans la 1ère mi-temps. Mais nous avons essayé de corriger cela en deuxième partie. C’est pourquoi ils ont réussi à marquer. Nous allons continuer à renforcer la cohésion et bosser dur pour  le match retour au Sud Soudan ».

Ce n’est pas encore fini, le Burundi doit bien préparer le match-retour qui se jouera au Sud Soudan afin d’éviter toute surprise désagréable. Avec ce match, l’espoir pour la sélection nationale pourrait refaire surface après la CAN 2019.

 

Fleurette HABONIMANA

 

 

Comments

comments