Ces burundaises qui se distinguent au basket : Bélyse HARINGANJI, 23ans

Ces burundaises qui se distinguent au basket : Bélyse HARINGANJI, 23ans

Bélyse HARINGANJI , basketteuse

Inventé en 1891 par James Naismith, le basket-ball, dont les grandes stars mondiales sont des hommes est pourtant pratiqué aussi bien par les hommes que par les femmes. Pour preuve, Akeza.net a rencontré  quelques jeunes filles dont les noms s’associent aisément avec le ballon orange….

 

Bélyse  HARINGANJI nous ramène sur les traces de son histoire avec le basket-ball….

 

« J’ai commencé à jouer à 13 ans. Cela fait 10 ans que je joue au basket-ball. Au cours de ces 10 ans, mon amour pour le basket n’a fait que croître. Un amour inconditionnel pour ce sport ajouté à  beaucoup de pratique m’a aidé à  intégrer  l’équipe LES GAZELLES. Je ne me serais jamais cru capable d’y arriver ».

 

Hélas, le basket au Burundi est très loin de ce que l’on voit avec la NBA. Tu peux te faire plaisir, remporter des trophées, mais tu n’en feras pas une carrière, si non, ton revenu serait nul ou pas loin de cela.

 

Belyse regrette : « Si j’avais une chance de jouer dans des pays où le basket est pris au sérieux, sans doute ma vie professionnelle ne tournerait qu’autour d’un ballon de basket».

 Bélyse HARINGANJI, n°9, la première à droite

Bélyse HARINGANJI, n°9, la première à droite

Néanmoins, ce sport a ses avantages, notamment une sorte de seconde famille. Bélyse se souvient : « Il y a 9 ans, j’ai intégré l’équipe LES GAZELLES. Je ne me suis jamais sentie aussi à l’aise. Je n’ai jamais été aussi performante. Je fréquente maintenant l’université Espoir d’Afrique et parfois il m’est difficile de participer à des entraînements. Mais, je m’arrange toujours pour que je sois prête pour un match. L’une de mes fiertés avec ce sport est d’avoir été un jour sacrée Most Valuable Player-MVP ».

 

Miranda AKIM’

Comments

comments




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.