Ces burundais qui font honneur au pays dans l’EAC : Davy Carmel, journaliste, Rwanda

Ces burundais qui font honneur au pays dans l’EAC : Davy Carmel, journaliste, Rwanda

Davy Carmel Ingabire.©DR

Journaliste vedette au Burundi avant la crise, Davy Carmel n’a pas eu de mal à reprendre la profession de l’autre côté de la Kanyaru après que sa radio Bonesha FM ait fermé des suites de la crise.

C’est en présentateur d’une émission télévisée qu’il s’est réinventé. Son émission « Le Miroir » reçoit des personnalités de 1er rang telles que Miss Rwanda 2016, le comédien Théogène NTARINDWA connu sous le pseudo ATOM ou encore la fondatrice du magazine « The ServiceMag ».

 

 Akeza.net:Présentateur vedette au Rwanda, ce n’est pas rien ! Comment as-tu fait ?

 

Davy Carmel : D’abord j’aimerais saluer tous ces burundais établis en dehors du Burundi (Rwanda ou ailleurs) qui continuent leurs parcours professionnels respectifs !
Ici au Rwanda, ce qui est super c’est qu’on met en avant les aptitudes et non les origines (on retrouve plein de burundais, ougandais, kenyans, européens ou américains dans différents secteurs). Personnellement, j’ai dix ans d’expérience dans les médias donc quand je suis arrivé ici j’ai voulu continuer dans ce domaine-là (évidemment ce n’est pas tombé du ciel, j’ai dû me battre pour et je continue d’ailleurs). J’ai toujours été passionné par ce que je fais et je remercie le Seigneur de me permettre de continuer à exercer ma passion comme métier et à apprendre encore plus.

 

Akeza.net:Comment apprécie-t-on l’émission?

 

 Davy Carmel: Je crois que c’est un peu tôt pour donner des scores, ça fait deux mois que l’émission «  LE MIROIR » est diffusée donc elle est encore très jeune. Mais les feedback qu’on reçoit notamment sur les réseaux sociaux sont très positifs. Personnellement, je suis content de l’émission même si j’espère l’améliorer avec le temps (c’est le perfectionniste en moi qui parle).

 

Akeza.net:Pourquoi justement « LE MIROIR »?

 

Davy Carmel:L’émission est intitulée LE MIROIR car lorsqu’on se trouve face à un miroir, on se voit tel qu’on est, sans faux semblants. Lorsque j’ai imaginé cette émission,l’idéeétait d’offrir un espace où le téléspectateur peut découvrir toutes les facettes des personnalités qui l’inspirent (leur carrière, leur vie personnelle, leurs combats, leurs rêves, leurs hauts et leurs bas).

 

Akeza.net: As-tu déjà pensé à inviter des personnalités rwandaises comme la première dame ou quelqu’un d’autre?

 

Davy Carmel: Dévoiler la liste de mes futurs invités serait gâcher le suspens pour les téléspectateurs n’est-ce pas ? (Rires) continuez de suivre, vous verrez qui seront les prochains sur le plateau.

Davy Carmel et Miss Rwanda

Davy Carmel et Miss Rwanda 2015 dans son émission.©DR

 

Akeza.net:Quel avenir prévois-tu pour « LE MIROIR « ?

 

Davy Carmel: Un merveilleux avenir, the best is yet to come, comme on dit.

 

Akeza.net: L’opération « Rentrer à la maison » (Le Burundi en l’occurrence) est prévue pour quand?

 

Davy Carmel: (Rires) Très bonne question…Je me la pose aussi.

 

Akeza.net: Qu’est-ce qui te manque le plus?

 

Davy Carmel: Animer le Club de Midi, le Toptentube, Akiwacu, ClubMelomane à la radio ! Discuter en direct avec mes auditeurs (les VIPz que je salue au passage) et organiser des événements à Bujumbura avec les Gladiateurs et l’Agence Esther et certaines personnes…

 

Akeza.net:  Qui choisit les invités de l’émission?

 

Davy Carmel: Les circonstances, le profil, les accomplissements et les emplois du temps des différentes personnalités, les propositions des téléspectateurs via les réseaux sociaux comptent aussi.

Davy Carmel et ses invités

Davy Carmel et ses invités.©DR

Akeza.net : Dans l’émission « LE MIROIR », tu es celui qui interviewe, maintenant que tu es de l’autre côté du micro,qu’est-ce que ça fait?

 

Davy Carmel : (Rires) c’est vrai que c’est plutôt différent de se retrouver de l’autre côté mais c’est un grand plaisir.

 

 L’émission LE MIROIR est diffusée les dimancheà 17h et jeudi 18h sur RTV que vous pouvez retrouver sur Canal Sat, DSTV et Startimes. L’émission est aussidisponible sur You Tube et les interactions sont possibles via les espaces Facebook, Twitter et Instagram de l’émission.

 

Propos recueillis par Miranda Akim’

Comments

comments