CECAFA Senior Women: Battues en demi-finale, les Intamba Dames n’ont pas démérité

CECAFA Senior Women: Battues en demi-finale, les Intamba Dames n’ont pas démérité

Participant du 16 au 25 novembre 2019 au tournoi CECAFA senior women challenge cup 2019 en Tanzanie, les Intamba Dames ont pu franchir (pour la toute première fois) le deuxième tour.Un objectif qu’elles s’étaient fixées après 3 ans d’absence dans cette compétition. Disputant la demi-finale contre le Kenya (samedi dernier), elles sont battues 5-0. En dépit de cette défaite, ce n’est pas encore fini car la sélection burundaise a pu se qualifier pour le match de consolation (3ème place). Au regard de la prestation, Daniella Niyibimenya, coache principale parle de nettes avancées.

Si les Intamba Dames ont fait un bon début en s’offrant le Zanzibar (5-0) pour leur premier match, cela ne va pas durer. Lors du deuxième match, elles sont surprises par leurs hôtes, les Kilimanjaro Queens (4-0).C’est la sélection féminine tanzanienne adulée et qu’elles redoutent en raison de son expérience.

Pour concrétisation de leur objectif de « passer le premier tour », il a fallu se servir de la sélection sud soudanaise (3-0). Chose promise, chose due. Elles se qualifient pour le second tour. Elles finissent deuxième de poule(A) avec 6 points derrière la Tanzanie(en tête avec 9 points). Une amélioration par rapport à l’année 2016: elles avaient été éliminées dès le premier tour avec 3 points. Même si la trajectoire des Intamba Dames a connu quelques couacs, Daniella, coache ne s’empêche pas de saluer cette réalisation. « Le niveau a bien monté parce qu’avant, on ne jouait pas comme ça. Donc, je suis ravie de ces résultats. Notre objectif a été atteint et nous ne pouvons qu’en être fières. Elles n’ont pas démérités ».

Interrogée sur les défaites face à la Tanzanie et le Kenya, Daniella indique que le niveau n’est pas le même. « Ces 2 sélections nous surpassent », dit-elle, car elles ont le mérite d’avoir des championnats de haut niveau . « Pour le cas de la Tanzanie, les joueuses viennent de passer plus de 10 ans ensemble , donc elles ont de l’expérience par rapport à nous. C’est la même chose que les Kenyanes. Ces 2 formations organisent de temps en temps des matches amicaux pour garder la forme. Ce n’est pas facile de les défier ».

Elle renchérit en affirmant que ces défaites sont dues également au fait que les Intamba Dames ne sont pas endurantes (elles se fatiguent tôt par manque de matches), une fois dans ce genre de compétition, où le rythme est imposant. Partant de là, elle propose la réorganisation de la sélection nationale en lui permettant de bénéficier de plusieurs compétitions et de matches amicaux afin de relever ces défis.

Bénéficiant d’un renfort des joueuses burundaises évoluant dans la sous-région (Rwanda et Tanzanie), les Intamba Dames jouent leur match de consolation ce 25 novembre 2019 contre l’Ouganda. Et pour clôturer ce tournoi, c’est la Tanzanie et le Kenya qui s’affronteront en finale.

Fleurette HABONIMANA

Comments

comments