Café cerise : vers la fin du système de vente sur pied

Café cerise : vers la fin du système de vente sur pied

Des caféiculteurs triant les cerises ©DR

Bonne nouvelle pour les producteurs de café cerise qui pourront désormais éviter la vente de café sur pied. Une méthode de vente qui n’arrangeait pas les affaires de ses petits producteurs.

 

Selon Anselme Binyogoto, vice-président de la Confédération nationale des caféiculteurs (CNAC-Murimarusangi), les caféiculteurs pourront bénéficier d’une avance de 20% qui sera accordée par un centre de transit moyennant une taxe communale de 11Fbu par kilo de café cerise. Une mesure que les caféiculteurs saluent. Toutefois, ces derniers demandent plus de libéralisation dans le secteur du café, ce qui permettrait au petit producteur de mieux s’en sortir.

 

Notons que Mr Binyogoto a formulé quelques recommandations telles que l’implication de l’état dans la révision à la hausse du prix des cerises et plus d’implication des investisseurs privés dans la fourniture d’engrais pour plus de production.

 

Moïse MAZYAMBO

Comments

comments