Butoyi, un film d’animation de plus en plus primé à échelle mondiale

Butoyi, un film d’animation  de plus en plus primé à échelle mondiale
Décors du film ''Butoyi'' (www.akeza.net)

Décors du film  »Butoyi » (www.akeza.net)

La province de Cibitoke est une province dont le taux d’abandon scolaire dû aux violences sexuelles et sexistes est trop élevé. Cela a poussé à 12 jeunes filles de cette province à passer par le 7ème art pour le dénoncer. Elles le manifestent dans « Butoyi » un film d’animation de 10 mn,  réalisé grâce au soutien financier du Royaume des Pays-Bas. Ce joyau à la burundaise ne cesse de ramasser des prix de par le monde. Le succès le plus récent, c’était au Brésil durant le Young Film Maker International Festival quand ce film a eu les prix de Meilleur film et le choix du public.

 

« Butoyi » est un court-métrage d’animation, réalisé au cours d’un atelier collectif de caméra-etc. Son scénario s’inspire du vécu quotidien de ces jeunes filles, ou de leur entourage. Au cours de cet atelier qui avait réuni ces jeunes filles, il n’y avait pas  de thème particulier. Curieusement toutes ces gamines se sont mises d’accord pour ce thème, ce qui prouve combien la question d’abandon scolaire leur tenait au cœur.

 

Ce film parle d’une famille de chèvre, constitué de 6 petits. Parmi les 6, il y a une fratrie de jumeaux ( Bukuru et Butoyi). Butoyi est la seule fille de la famille. Et à l’école c’était elle la plus douée. Chez eux, ils ne manquent de rien, ils ont le bien être. Mais à la surprise de tous, Butoyi la fille brillante sera forcée d’abandonner l’école au moment où elle s’apprêtait pour se rendre à l’école. On lui annonce qu’elle est une fille et son destin ne doit pas lui permettre de continuer les études. Plutôt qu’il faut rester à la maison en vue de s’occuper de travaux ménagers. Fini pour elle, l’occasion de jouer avec les autres, pour le moment elle doit se concentrer à la vente de tomate, puiser de l’eau, préparer de la nourriture, cultiver et piler. Ceci sera son quotidien, jusqu’à ce qu’un malheur vienne à sa rencontre. Butoyi est violé, mais la justice sera faite. En dépit de cette vie dure que mène Butoyi, elle parviendra à se marier et avoir de jumeaux et éduquera bien ses enfants.

Ce court-métrage qui sillonne le monde est un vrai succès. Tourné en Kirundi avec de sous titrage en français, il a commencé à rafler tous à son passage dès son écriture. Au sein du War Child Holland, ils avaient organisé un concours international d’innovation, et c’est ce film même qui l’a décroché avant même qu’il ne soit tourné. Plusieurs fois, il a été nominé dans  des festivals en Europe et  en Amérique. Au mois de juin dernier ce film a reçu une Mention spéciale pour son propos au Festival Itinérant Festimaj 2013.Actuellement, on apprend qu’il est sélectionné pour le « Contra Version Festival » en Allemagne et le « Annualchicago » International Children’s Film Festival aux Etats-Unis.

 

Comments

comments




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.