Burundi : Yaga arrive 2ème lors du concours des BOBS

Burundi : Yaga arrive 2ème lors du concours des BOBS

De g. vers la d. , Dacia Munezero, Alain Horutanga, Armel G. Bukeyeneza lors de leur passage sur la chaîne de télévision française France 24 .

 

Les Bobs sont un concours international de renom organisé depuis 2004 par la Deutsche Welle-radiotélévision allemande internationale- pour soutenir des blogueurs, militants et journalistes qui s’engagent par le biais d’internet en faveur de la liberté d’expression et des droits de l’Homme. Alors que le concours prenait fin le 2 Mai 2016, on a appris que le bloc « Yaga » du  Burundi en est arrivé second après la Cote d’Ivoire.

 

Dacia Munezero, Alain Horutanga et Armel Gilbert, fondateurs du collectif « Yaga », collectif qui a représenté le Burundi dans la compétition internationale du meilleur webactivisme, se confient sur cette expérience.

 

« La compétition était rude et intéressante mais aussi il y avait des manquements. A un certain moment, on a vu que toutes les voix n’étaient pas comptabilisées. On a écrit à la chaine Deutsche Welle qui a reconnu que leur page web a été hackée. La compétition a aussi montré qu’au Burundi nous avons une jeunesse active et aussi que notre travail est apprécié parce que la Cote d’Ivoire est le leader du blogging africain, ils sont très expérimentés et malgré cela on est arrivé second » dit Armel en évoquant le concours.

 

Pour Dacia, la deuxième place n’est pas si mauvaise que ça. « Nous, on a été deuxième avec les problèmes de comptabilisation de nos votes. L’essentiel est que ça nous a permis la visibilité de Yaga, avoir des soutiens ici et là. Ça nous a vraiment fait chaud au cœur»

 

Leur déplacement vers la Hollande

 

Le voyage du collectif de bloggeurs de Yaga vers la Hollande leur a offert plus qu’un voyage mais un déplacement plutôt constructif. Armel nous as donné son impression. « On est en train d’apprendre pas mal de choses. Cela fait 3 semaines qu’on est ici, on est en train de découvrir comment on travaille ailleurs, on rencontre certains medias qui s’intéressent au Burundi. C’est très important pour nous »

 

Il ajoute « On participe à de nombreuses formations en rapport avec notre métier de bloggeur, on rencontre d’autres medias qui, la plupart des fois, nous demandent comment on arrive à travailler malgré ce qui se passe au Burundi mais aussi ils nous demandent notre avis sur la situation burundaise actuelle. »

 

Le passage des 3 bloggeurs sur la chaine France24

 

Dacia classe son passage sur France 24 dans les moments inoubliables « Déjà avant de passer sur le plateau, on a fait le tour de leur locaux et on a vu  comment les autres travaillent assidument, ce qui nous a donné une soif de faire de même. On a fait connaitre Yaga et une autre facette du Burundi qui n’est pas souvent raconté dans la presse internationale.»

 

Armel est on ne peut plus fier puisqu’il a porté sa voix plus loin malgré les cinq minutes qui leur a été accordées sur le plateau de la France 24. « Le passage sur France 24 nous a avantagé mais surtout ça nous a permis de porter la voix beaucoup plus loin, ça nous a permis de faire entendre notre voix, ça nous a permis de réclamer le dialogue pour que le Burundi puisse retrouver la paix .»

 

Miranda   Akim’

 

 

Comments

comments