Burundi : Un sorcier en plein vol fait un crash et se retrouve à la Police

Burundi : Un sorcier en plein vol fait un crash et se retrouve à la Police

Photo d’illustration: Un vieux  à Ruyigi.©Akeza.net

La semaine dernière s’est passé un fait étonnant à l’Est du Burundi dans la province de Ruyigi. Un sorcier en plein vol a fait un crash. Et c’est au poste de la police qu’il a fini !

Selon l’information qu’on doit  à nos confrères de la VOA, un citoyen paisible marchait aux environs de 19h30 quand un objet  chutant de nulle part l’a percuté. A sa grande surprise c’était un homme avec une sorte de feu sur lui (l’histoire veut que cela lui serve signalisation). Alors que le sorcier s’apprêtait à repartir, la victime du crash a crié haut et fort au secours.

Le présumé sorcier aujourd’hui dans les mains de la police à Ruyigi avait un gros sac sur lui. Quand on lui demande pourquoi, l’homme qui était en haute altitude avant de faire un crash, répond qu’il allait s’approvisionner en vivres quelque part.

Dans les provinces de l’Est du Burundi, le phénomène des gens qui se déplacent mystérieusement dans l’espace existe. « De temps en temps, on peut voir des phares mystérieux comme si c’était un appareil volant. J’ai grandi en voyant cela. C’est quand tu veux le montrer à quelqu’un d’autre que 9a disparait» nous dit une personne originaire de la région du Kumoso sous couvert d’anonymat.

Ledit sorcier se trouve actuellement au poste de la police de Ruyigi pour des raisons d’enquête. Selon toujours le reporter de VOA, en 2000 il y’avait eu un procès pas comme les autres à Ruyigi. Deux sorciers avaient fait collision causant sur place leur chute. N’ayant pas trouvé de compromis, l’affaire s’est retrouvée au tribunal. Chacun accusait l’autre de voler sans autorisation de vol. Il semblerait que l’affaire a été réglée à l’amiable vu que le code pénal du Burundi ne prévoit rien sur ce chapitre.

Si le carburant se fait de plus en plus rare, en voici qui ont trouvé un moyen de se simplifier la vie. Et vous, vous y croyez ? Tenteriez-vous l’expérience si l’occasion se présentait ?

Armand NISABWE

Comments

comments