Burundi-Sénégal : «Pour se rendre à Rumonge,c’est la croix et la bannière»

Burundi-Sénégal : «Pour se rendre à Rumonge,c’est la croix et la bannière»

Les joueurs Sénégalais.©DR

Au début du mois de Juin, le Burundi va accueillir les Lions de la Teranga  dans le cadre d’un match retour comptant pour  les éliminatoires de la CAN 2017. La Fédération de Football du Burundi voudrait délocaliser ce match à Rumonge, mais le Sénégal ne le voit pas du tout d’un bon œil. Une mission avancée a déjà été dépêchée au Burundi, et le constant est inacceptable telle que rapporté par les émissaires.

«Rumonge est situé à  70 km de Bujumbura, la capitale burundaise. Mais pour s’y rendre, c’est la croix et la bannière. Le meilleur véhicule ne fait pas moins d’une heure et demie parce qu’il n’y a pas 10 km de route continue. Les crevasses, trous et flaques d’eau n’en parlons pas. Imaginons dès lors un déplacement en bus», a déclaré Abdoulaye Sow,  Vice-président de la Fédération Sénégalaise de Football à nos confrères du Sénégal.

Et de continuer : «Ce que l’on a vu là -bas dépasse l’entendement. Figurez-vous que ce stade ne dispose que d’une seule et unique porte d’accès, les vestiaires sont dépourvus de toilettes et il n’y a pas pire gazon au monde que celui de cette aire de jeu», rapporte Abdoulaye Sow. «Je doute fort d’ailleurs que les dimensions du terrain et des buts soient règlementaires. Moi qui ne suis pas une personne de grande taille, j’ai pu toucher la barre transversale de la main».

La délégation sénégalaise venue au Burundi était composée  du vice-président de la FSF Abdoulaye Sow, du sélectionneur national Aliou Cissé et du directeur de la Haute compétition au ministère des Sports Souleymane Boun Daouda Diop.

Le Sénégal a déjà envoyé une correspondance à la CAF afin de protester contre la délocalisation de cette rencontre. Attendons le verdict de la CAF.

Armand NISABWE

Comments

comments