Burundi-Jeux africains : « Nous  n’avons pas les moyens financiers.»

Burundi-Jeux africains : « Nous  n’avons pas les moyens financiers.»

francine-620x400Les jeux africains approchent à grand pas. Le Burundi est dans l’incertitude. Les athlètes burundais  sont dans le désespoir.  Dans un entretien que Tharcisse Harerimana, Directeur des programmes au sein du Comité National Olympique du Burundi (membre de l’AFCNO), a accordé au journal en ligne FrancsJeux ,on se rend compte qu’on  pourrait voir le Burundi «avec une sélection très réduite.»

 

Quand on s’entretient avec les athlètes burundais,  l’espoir de se voir au Congo Brazza, dans cette rencontre prestigieuse est très minime. Inquiétude fondée, si on en croit les propos de Tharcisse Harerimana.

 

«Les jeux africains constituent un sérieux problème»

 

Il est clair que la situation que connait le Burundi influe sur le sport. «Les Jeux représentent pour nous un sérieux problème. A ce jour, nous n’avons pas les moyens financiers d’y envoyer une délégation complète, comme nous l’avions prévu avant le déclenchement de la crise. Il faut savoir que cet événement ne dépend pas de l’ACNOA, l’Association des comités olympiques africains, mais de l’Union africaine, c’est à dire des gouvernements » signale Tharcisse Harerimana.

 

En ce moment, le sport n’est sans doute pas la priorité du gouvernement. Cet ancien journaliste de la Radio nationale précise : « aujourd’hui, le ministère n’a pas débloqué l’argent nécessaire à envoyer une équipe complète, payer son transport et son séjour. Ces Jeux Africains interviennent dans une période de transition pour nous, avec l’arrivée prochaine d’un nouveau gouvernement, pour lequel le sport n’est sans doute pas la priorité. Nous y serons, mais avec une sélection très réduite.»

 

Le Burundi ratera t-il les jeux africains? Attendons voir.

 

Armand NISABWE

 

Comments

comments




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.