Budget général de la République du Burundi pour l’exercice 2017 : un projet de loi adopté à l’Unanimité

Budget général de la République du Burundi pour l’exercice 2017 : un projet de loi adopté à l’Unanimité

Domitien Ndihokubwayo,le ministre des finances, du budget et de la privatisation©Akeza.net

Le Sénat a adopté à l’unanimité ce vendredi 23 décembre 2016 la loi portant fixation du budget général de la République du Burundi pour l’exercice 2017.Les ressources de ce dernier vont passer de 1119,9 milliards en 2016 à 1152,7 milliards en 2017,soit une augmentation de 2,9%.Les dons courants ne sont pas prévus dans ce budget car les partenaires techniques et financiers qui accordaient ces derniers ne se sont pas encore exprimés là-dessus selon Domitien Ndihokubwayo,le ministre des finances, du budget et de la privatisation.

 
Le projet de loi exercice 2017 montre que les recettes fiscales hors exonérations sont estimées à 664,2 milliards de Fbu contre 613 milliards de Fbu dans la loi de finance 2016, soit une augmentation de 8,1%.Les recettes non fiscales passent de 65,6 milliards en 2016 contre 56 milliards pour l’exercice 2017, soit une diminution de 14,7%.Les dons en capital passent de 374,7 milliards en 2016 à 366 milliards en 2017,soit une diminution de 2,3%.

Une hausse des charges du budget général de l’Etat

La même source indique que les charges du budget général de l’Etat passent de 1260,6 milliards de Fbu en 2016 à 1326,9 milliards de Fbu pour l’exercice 2017,soit une augmentation de 5,2 %.Les dépenses courantes sont estimées à 724 milliards de Fbu en 2016 contre 795,5 milliards en 2017.C’est à dire un accroissement de 9,8%.

Quant aux dépenses, le projet de loi 2017 indique qu’il s’agit des dépenses d’investissement sur les ressources nationales et des dépenses d’investissement sur les ressources extérieures. Les dépenses en capital passent de 518,2 milliards de Fbu en 2016 à 513,3 milliards de Fbu en 2017, soit une diminution de 0,9% liée essentiellement à la baisse d’investissement sur les ressources extérieures. Les dépenses d’investissement sur les ressources extérieures passent de 374,7 milliards de Fbu en 2016 à 366 milliards de Fbu en 2017, soit une diminution de 2,3%.Ainsi, comme l’indique le projet de loi, pour équilibrer le budget, ledit projet doit combler ce déficit par un financement extérieur net de 144,3 milliards de Fbu.

 

Alexandre NDAYISHIMIYE

bannière

Comments

comments