Bright Olivier : ‘’Les clients se sont volatilisés’’

Bright Olivier : ‘’Les clients se sont volatilisés’’
Bright Olivier , Ingénieur de son

Bright Olivier , Ingénieur de son

Bright Olivier NDAYISHIMIYE est l’un des ingénieurs de son les plus réclamés à Bujumbura que ce soit pour des productions musicales, des productions publicitaires ou le son cinéma dans lequel il est passé maitre. Il a notamment offert ses services à des films à succès entre autres Welcome Home et I Mashoka. Il revient sur les challenges de son secteur en ces jours de crise.

 

Akeza.net : Comment ça se passe actuellement dans ton secteur ?

 

Bright : Dans le secteur de la production audio-visuellle, les portes sont fermés suite à la situation polico-securitaire qui prevaut dans le pays. Les clients se sont volatilisés, personne ne toque plus à nos portes pour solliciter nos services.

 

Akeza.net : Comment faites-vous pour survivre ?

 

Bright : On essaie de survivre le plus longtemps possible avec l’épargne et quelques projets qu’on est en train de finaliser.

 

Akeza.net : Certains entrepreneurs ont quitté le pays. Pas vous. Qu’est-ce qui vous fait rester ?

 

Bright : C’est l’espoir que j’ai. Je me dis que le pays ne va pas sombrer dans le chaos, que la situation va changer, si non…

 

Akeza.net : Tu as donc choisi d’espérer..

 

Bright : Pour le moment oui, mais demain je peux changer d’avis, tout dépend de l’évolution de cette crise, si ça continue d’empirer on sera forcé de prendre le large.

 

Propos recueillis par Landry MUGISHA

 

 

Comments

comments




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.