Biographie du musicien Buddy Magloire

Biographie du musicien Buddy Magloire

Buddy2-604x400Né en Juin 1957 dans les bons quartiers de Bujumbura, la capitale burundaise, Jean Marie NIBIGIRWE alias Buddy Magloire  apprend la musique dans les quartiers populaires de la ville bien qu’il soit issu de l’aristocratie, un fait inconcevable à l’époque. Bravant les pressions de toutes parts, il se forge sur le tas une touche et un talent musical qui le mèneront loin.

 

A 18ans, le jeune Buddy sort du pays dans un camion-citerne vers Mombassa au Kenya. Ce voyage sera le premier d’une longue série d’aventures qui le mèneront sur trois continents.

 

La belle époque

 

De retour au pays dans les années 80, il intègre l’orchestre national rattaché au ministère de la culture et entame avec les membres du groupe l’électrification de la musique burundaise : en plus de moderniser les vieilles ballades traditionnelles, il s’agit de reproduire les sons des instruments traditionnels avec des instruments modernes. Ces chansons, adulés par les burundais passent à la radio nationale et font un gros carton.

 

L’Europe et l’Amérique

 

A la fin des années 80, on retrouve Buddy en Europe où il accompagne en playback à la guitare Khadja Nin, la star burundaise de la world music qui se révèle au monde. Dans une des vidéos, on peut le voir notamment  sur le morceau Wale Watu

 

C’est toujours à la fin des années 80 que Buddy offre ses services à quelques morceaux au mythique studio 69 de Los Angeles avec IBO et le batteur Third World.

 

Buddy Magloire sera ensuite à New York. Là-bas il pose sur l’album Nakupenda de Denise Gordon. Il se trouve que la chanson phare et titre de l’album est sa composition.

 

La crise et l’exil

 

Avec la crise politico-sécuritaire qui sévit dans son pays et qui fait des victimes chaque jour, le musicien s’exile au Canada avec toute sa famille. Là, nous sommes au début des années 2000.

 

Le guitariste, qui trouve toujours son chemin atterrit sur la scène du Festival de Jazz de Montréal en 2005. Il joue à la guitare avec le rwando-canadien Mighty Popo et assure une partie des backing vocals.

 

Retour au pays

 

En 2008, le retour à une situation de paix convainc le musicien de rentrer dans son pays natal.

 

Ses performances Live dans divers hôtels, bars et restaurants donnent suite à une nouvelle génération de musiciens du Live. Parallèlement, il ouvre le studio Next Level qui produit un certain nombre d’artistes dont Emelance Emy qui remporte un East African Music Award en 2011 à Nairobi et un trophée du FESTIVAL SICA au Bénin.

 

Le « grand frère » Buddy met son expérience au service de la musique locale dans divers jury dont celui de l’East African Music Award , Tusker Project Fame5 (au niveau local) et devient président du jury des éditions 2012-2013 du Primusic , le plus grand concours musical du pays à ce jour.

 

Actuellement, il travaille sur un album-héritage avec quelques un de ses grands classiques.  Intitulé ‘’Agacaca’’, l’album devrait sortir au cours de cette année.

 

Landry MUGISHA

Comments

comments




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.