BIG Fizzo no10, SAT B no9, Happy Famba marquant un but : il fallait voir ça !

BIG Fizzo no10, SAT B no9, Happy Famba marquant un but : il fallait voir ça !

Photo amateure:Big Fizzo au terrain. ©DR

Ce vendredi, les chanteurs burundais dont Big Fizzo et  Sat-B ont livré un match amical contre l’équipe de l’association des motards au Centre Jeunes Kamenge. L’ambiance était électrique.

C’était chaud au nord de la ville de Bujumbura où Big Fizzo et ses coéquipiers livraient un match amical dans le cadre de la célébration  de la semaine de la fête de la musique organisée par l’Amicale des Musiciens du  Burundi. Le public était nombreux.

Sat-B, Big Fizzo, Happy Famba, Masterland et bien d’autres chanteurs avaient fait le déplacement. La venue de Big Fizzo, le numéro 10 de l’équipe a suscité beaucoup d’engouement  des spectateurs. Chacun voulant le voir de près, en tous cas les gardes du corps ont eu du fil à retordre.

Parmi les 11 de départ que le coach Elvis Iradukunda, journaliste de sport à Buja FM avait aligné ne figuraient pas Sat-B et Big Fizzo.  C’est en deuxième mi-temps que  les deux vedettes ont fait leur entrée. Le choix du coach s’est avéré payant car Sat-B a surpris plus d’un. Il avait la maitrise du ballon dans ses jambes, on aurait cru un homme qui a rétée une carrière de football. « SAT-B m’a surpris. Il a fait une bonne prestation» nous a assuré Elvis Iradukunda qui assurait la fonction d’entraineur.

Big Fizzo a fait une bonne performance aussi. L’homme qui était à la pointe d’attaque a failli marquer un but. « Sat-B et Big Fizzo ont joué sur le numéro 10 et 9. Big Fizzo s’est vraiment donné, il a failli même marquer. Seulement on se demande ce qui aurait suivi s’il avait su concrétiser l’occasion. Tellement le public était derrière qu’à son arrivée c’était une alerte totale».

Elvis Iradukunda, entraineur de l’équipe des artistes a eu du travail. Il y avait au moins 30 artistes, qui tous, voulaient jouer. On a observé quelques détails marrant comme Black G qui voulaient garder sa montre sur la pelouse,  ou des artistes qui, sur le banc de touche, gardaient les lunettes solaires, boucles d’oreilles….

Le match opposant les  musiciens aux motards s’est soldé sur un score de 1-1, but marqué par Happy Famba pour le compte des artistes. Ce match aura été encore une fois une preuve que le sport contribue dans la cohésion sociale. Les artistes, grands et petits, se côtoyaient et se soutenaient. Ils étaient loin des guéguerres qui font leur quotidien face au succès.

Armand NISABWE

Comments

comments