BIFN : « ’Rien qu’avec la préparation , c’est déjà très beau »

BIFN : « ’Rien qu’avec la préparation , c’est déjà très beau »
Les mannequins de l’ agence Esther, lors de l’ essayage comptant pour le BFIN 2014.(www.akeza.net)

Les mannequins de l’ agence Esther, lors de l’ essayage comptant pour le BFIN 2014.(www.akeza.net)

Ce vendredi, Bujumbura se transforme en la capitale africaine de la mode. Le très attendu Burundi International Fashion Night,  se déroule au sein du garage Toyota. A quelques heures du show , le coordonnateur de l’événement  Davy Carmel nous a accordé quelques mots …

 

 

Akeza.net: Nous sommes à quelques heures du  BIFN. Quel est l’état des choses en ce moment ?

 

Davy-Carmel : On a hâte de voir ce que ça va donner parce que c’est un événement sur lequel on travaille depuis longtemps. Mais en même temps  on court un peu partout. Ça se met en place, la mise en place de tout ça demande beaucoup de préparation. Nous allons travailler dans une grande salle, donc vous comprenez ce que ça demande pour qu’on puisse la transformer afin d’accueillir un tel événement. Nous avons environ une centaine d’habits à présenter. On a hâte de pouvoir montrer aux gens ce que nous leur avons préparé.  Toute l’équipe est très contente de pouvoir accueillir tous ces gens, Nella Ngingo, Inkanda house, Flora Fashion fot Africa, tous ces gens qui  viennent d’ un peu partout.

 

Akeza.net : Justement  on va voir un bon nombre de personnalités de la mode. Qui sont déjà là ? Que font-ils maintenant avant l’événement ?

 

Davy-Carmel : On a Nella Ngingo qui est notre invité d’honneur cette année. C’est un mannequin qui réussit très bien. Cette année on se focalise beaucoup plus sur la promotion de l’industrie de la mode. On a voulu montrer que le mannequinat n’est pas ce que les gens pensent. Le mannequinat est un métier comme tant d’autres. On peut vivre grâce à ce métier. Le mannequinat, cest quelque chose qui peut vendre. Alors nous voulons montrer  un exemple vivant.

 

Et puis à coté nous avons une grande maison sud soudanaise,  c’est une grande maison là-bas, nous avons aussi Inkanda house, ils ont de superbe habits, il est comme le sommet au Rwanda, il y a Kori House of couture. Donc on a voulu montrer qu’ailleurs c’est une industrie qui marche bien, pourquoi pas chez nous ? Nous avons aussi la directrice  de l’ Africa Model Agency, qui est   ici pour repérer les mannequins qu’ elle pourrait exporter .C’ est une agence africaine qui travaille avec de grandes compagnies.  C’est une grande ouverture que l’événement offre.

 

Akeza.net : Quelle est la santé de la mode actuellement au Burundi ?

 

Davy-Carmel : C’est un secteur qui est resté endormi pendant très longtemps mais qui maintenant se réveille. Il se réveille avec énergie et beaucoup de potentialités, beaucoup de volonté. On n’a pas beaucoup de stylistes burundais, mais ceux que l’on a ont une touche bien à eux plutôt bien cotée ailleurs.

On n’a pas beaucoup de mannequins de renom international, mais ceux qui arrivent à sortir cartonnent. On a Milly qui a commencé avec l’agence Esther, elle  s’est récemment rendue au Canada et maintenant elle est le mannequin noir le plus demandé au Canada. Il y a Leila en  Belgique qui cartonne. Elle est sur le top40 des mannequins les plus demandés en 2014. C’est pour montrer que quand un mannequin burundais sort, ça fait de l’effet. Donc quand on va commencer à sortir d’avantage, ça va être grand.

 

Akeza.net : Quelle sera la couleur de l’événement  selon toi ?

 

Davy Carmel : (rires). Ce sera très beau. Vraiment le garage TOYOTA ils ont un très beau showroom. J’y étais tout à l’heure, et rien qu’avec la préparation, c’est déjà beau. Et avec ce que je vois comme collection, j’ai hâte de voir ce que ça va donner. J’espère que j’aurai le temps de m’asseoir pour regarder.  Et puis on aurait aimé que ceux qui viendront puissent porter une chose qui est fait ici au Burundi, s’ils en ont. Ainsi ce serait beau (Rires…).

 

Akeza.net : Merci pour cet entretien.

 

Davy Carmel : Merci à vous.

 

 

Propos recueillis par Armand NISABWE

 

Comments

comments




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.