Bérénice Irakabaho :«Représenter l’image de la merveilleuse femme burundaise»

Bérénice Irakabaho :«Représenter l’image de la merveilleuse femme burundaise»

Bérénice Irakabaho.©DR

Bérénice Irakabaho est l’une des 3 candidates burundaises  au concours Miss Afrique Montréal. Loin de son pays natal, Bérénice Irakabaho  compte représenter l’image de la femme burundaise à travers cette manifestation culturelle.

Qui est-elle ? Quelles sont ses ambitions ? Elle en parle dans cet entretien.

Akeza.net : Qui est Bérénice Irakabaho?

Bérénice Irakabaho : Je suis une jeune femme présentement en 2e au baccalauréat en Droit à l’Université de Montréal. Je suis membre de plusieurs comités scolaires, tel UNICEF, puisque les causes des droits de l’homme et de l’enfant me touchent énormément. En fait, j’envisage une carrière dans ce domaine. À part les études, j’adore voyager, faire de nouvelles connaissances, cela me permet de me stimuler et sortir de ma zone de confort. J’ai particulièrement adoré mon tout récent voyage à Bali, en Indonésie. Sinon, ma citation préféré est « La vie est belle! ». Il y aurait beaucoup  de choses à rajouter!

Akeza.net : Comment l’idée de te présenter dans MAM 2016 t’est-elle venue ? 

Bérénice Irakabaho : J’ai vu l’appel à candidatures, j’ai hésité, mais j’ai fini par me dire « Pourquoi pas? ». Je suis tellement à fond dans mes études et autres engagements qu’il est rare que je puisse faire quelque chose qui est nouveau. Je voulais me donner ce défi, me permettre de rencontrer des jeunes femmes comme moi. Mais surtout, je tenais à mettre de l’avant le Burundi, qui est si peu connu, et permettre aux personnes autour de moi de le découvrir, ainsi que les autres pays représentés.

Akeza.net : Quelles sont tes chances de gagner ? Que comptes-tu mettre en avant pour l’emporter ?

Bérénice Irakabaho : J’ai appris à avoir confiance en mes capacités. Toutefois, j’essaye de ne pas garder en tête la seule idée de gagner, car pour moi, l’aventure va au-delà de la couronne. Je compte rester authentique, coopérer avec tout le monde et représenter l’image de la merveilleuse femme burundaise, car entre nous, il n’y a rien de mieux qu’une femme burundaise.

Akeza.net : Si une fois tu termines première, que gagnerait le Burundi avec ta couronne ?

Bérénice Irakabaho : Wow, ce serait toute une fierté pour moi et mes compatriotes. Cela permettra de montrer que le Burundi est bon, et bien plus que les médias ne le démontrent! La visibilité que recevrait mon pays serait des meilleures. En plus comme nous sommes 3 candidates du Burundi cette année, je crois bien que nous sommes sur le bon chemin!

 

Akeza.net : Un mot à nos lecteurs, au public, bref ce qui te tient à cœur.

Bérénice Irakabaho : Une chose que j’ai appris dans la vie, c’est que la vie est courte et il faut traiter les autres comme on voudrait que l’on nous traite. Chaque vie humaine compte, et nous sommes tous égaux. Il faut en tenir compte lorsqu’on prend certaines décisions. Cela est une chose que je voudrais bien que les leaders du Burundi, et vous-même, preniez en compte.

Propos recueillis par Armand NISABWE

Comments

comments




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.