Bay Baldwin, l’ancien chanteur du groupe Indimu reconverti en musulman pratiquant parle de sa nouvelle vie

Bay Baldwin, l’ancien chanteur du groupe Indimu reconverti en musulman pratiquant parle de sa nouvelle vie

Bay Baldwin, l’ancien chanteur du groupe Indimu reconverti en musulman pratiquant parle de sa nouvelle vie ©Akeza.net

Bay Baldwin avait tout pour réussir sa vie de star : la voix, le look, le talent. Il avait ses meilleures années devant lui. Mais tout cela a changé un jour de l’an 2015 après un pèlerinage religieux qui l’a transformé en musulman pratiquant. Depuis, il s’adonne à prêcher la parole d’Allah et sort même des chansons à cet effet. Ce 03 Février, celui qu’on appelait Bay Baldwin, devenu Balduine Balwin Bilal va se marier avec Charlène, sa compagne de longue date et mère de son enfant.

Dans cet article, nous revenons sur l’histoire du rappeur devenu musulman pratiquant, son processus de transformation et sa nouvelle vie.

 

Une vie de star, une vie de bad boy

Un talent inné, une volonté bien forgée, un look tout droit sorti des clips vidéo, Balduine se voyait chanteur depuis tout petit. Il suffisait de s’inspirer des grands, enfin se disait-il « J’ai toujours aimé la musique. Je me souviens que très jeune, le rappeur américain DMX m’inspirait. J’avais une voix roque même à cette époque-là. Je pouvais rapper tout l’album de DMX et ce à 11 ans. Quelques années plus tard, j’ai commencé à écrire des chansons. Mes textes n’avaient ni tête ni queue, tel un débutant. J’écoutais les chansons des autres qui avaient un sens, un contexte et véhiculaient un message. Je me suis inspiré de ces chansons »

C’est la rencontre avec un de ses amis de longue date qui changera la donne et mènera Balduine vers son destin « J’ai renoué avec Gateka Elvis, un de mes amis d’enfance qui aussi aimait chanter. On a formé un groupe qu’on avait nommé Indimu, the Twins Magic. En 2006, on a pu aller au studio pour enregistrer une chanson qu’on avait co-écrite. A notre grande surprise, l’audio n’était pas si fameux que ça. Et nous qui pensions qu’on était de grands chanteurs venus révolutionner le monde ! On n’a pas cessé de travailler, d’écrire et de chanter faux, mais de chanter quand même ! »

Les efforts ont fini par porter leurs fruits … après six ans d’essaies « En 2012, nos efforts ont porté fruit. On est sorti de l’ombre. On a lancé un album, on a fait des clips vidéo et on a pu gouter à cette vie de star que l’on souhaite de vivre au moins une fois. L’argent, la gloire, les femmes. En février de l’an 2015, J’ai rencontré une qui m’était chère et particulière avec laquelle j’ai une fille. »

Sur l’Islam

L’Islam ne se résume pas à porter des robes, à laisser pousser sa barbe, à couvrir tout son corps ou à jeûner pendant les 40 jours du ramadhan « Lors de la crise je travaillais dans une micro-finance, on a dû arrêter de travailler à cause des démonstrations violentes. Je me suis dit que c’était une bonne occasion de me rapprocher de Dieu. J’étais un musulman non pratiquant. Je voulais en apprendre davantage, connaître l’origine de l’Islam et non me limiter à connaitre les 5 piliers de l’Islam. J’ai remarqué que même certains des musulmans pratiquants avaient de faibles connaissances de leur religion » confie-t-il.

Lire aussi : Si c’était à refaire, que changerions-nous dans notre vie?

Le changement

Cette expérience l’a changé radicalement. Plus d’alcool, plus de musique profane, rien que la prière. « Peu à peu, l’envie de l’alcool a disparu, j’ai arrêté la musique parce qu’elle est prohibée dans notre religion. Puis je me suis demandé pourquoi j’avais ce don ? Pourquoi Dieu me donnerait-il un don pour m’empêcher de l’utiliser ? Paradoxe !  J’ai effectué un pèlerinage et j’en suis sorti tout nouveau, plus proche de Dieu, plus à son écoute. J’ai mis mon don au service de Dieu, j’ai commencé à écrire des chansons pour inciter les gens à se repentir, à aller dans le droit chemin. C’est dans ce but que j’ai participé dans un concert qui s’est passé à la grande mosquée de Bujumbura »

Revenu sur le droit chemin, Balduine a prié pour celle qui partagerait avec lui sa nouvelle vie « La mère de mon enfant était de confession pentecôte. J’ai prié pour une femme qui adhère à mes croyances pour le bien de nos enfants. Après mûre réflexion, elle a heureusement accepté de changer de religion. Maintenant, elle est plus croyante que moi. L’on se mariera le 3 février prochain, Insh’Allah !»

Miranda Akim’

Comments

comments