Basketball: un phénomène prénommé Jean

Basketball: un phénomène prénommé Jean

Il est parmi les joueurs favoris des amateurs du basketball burundais. Joueur engagé du club champion national, Dynamo, Jean Hakizimana a su marquer les esprits. Au moment où certains disent qu’il est « vieux », Jean surprend toujours lors des matches. On le reconnaîtra grâce à sa technique des shoots à 3 points. Coup de projecteurs sur le parcours de ce natif du quartier Jabe…

La curiosité à son jeune âge le pousse à se lancer dans cette aventure, lui, qui était novice dans cet univers.

Il voit le jour en 1989 à Jabe quartier 2 en province de Bujumbura Mairie. A la surprise, il fait ses débuts dans le football au poste d’attaquant de pointe. Ceci par le fait que les jeunes du quartier 2 étaient de fervents connaisseurs en ballon rond. A l’opposé de ceux du quartier 3, qui étaient, plutôt des amoureux du ballon orange. On comprend bien que le football et le basketball se présentaient comme des maitres-jeu qui rythmaient la vie des jeunes de ces 2 quartiers.

Au fil des années, celui qui ne pensait pas qu’il allait un jour tomber dans le panier du ballon orange, va enfin le découvrir. Ceci grâce à la construction d’un terrain de basketball dénommé « Jama » tout près de son domicile. Il s’essaie à ce jeu, nouveau, pour lui. La curiosité à son jeune âge le pousse à se lancer dans cette aventure, lui, qui était novice dans cet univers.

Et c’est parti !

Jean met la machine en marche en 2005 pendant les vacances estivales, grâce à un encadrement des jeunes venus de milieux éparpillés, organisé par le club Dynamo. Cette activité était destinée à sélectionner des pépites pour ce club. Parmi ces jeunes talents, le nom de Jean y figure. Cette même année, ils vont bénéficier d’une formation afin d’intégrer la division B (encore nouvelle). En vue de bien poser ses assises dans le basketball, Jean va jouer son premier match, officiellement en 2007, en étant dans l’équipe B.

Après sa licence à l’Université Espoir d’Afrique, Jean a pris le cap vers l’Ouganda pour faire ses études de 2ème cycle(Master).Débarquant sous d’autres cieux, Jean signe avec le club Kampala International University. Mais en raison des circonstances personnelles, dit-il, il n’y est pas resté pour longtemps. Six mois après, Jean décide de revenir au bercail, dans son club Dynamo.

Sa magie de 3 points

Grâce à ses performances, Jean va continuer à s’affirmer au sein de son équipe d’enfance. Aujourd’hui très connu pour sa technique de tirs à 3 points, à chaque percée ou à défaut d’une bonne défense, c’est le panier. Pour ces shoots, Jean confie que d’une part, c’est grâce à ses entrainements individuels acharnés et d’autre part, il s’inspire de Stephen Curry(basketteur émérite américain évoluant au sein de Golden State au poste de meneur), réputé pour ses qualités de tir à trois points « Je regarde beaucoup les matches de la NBA. Stephen Curry m’inspire énormément, j’adore le regarder quand il fait ses shoots ».

Afin de réussir ses tirs, Jean indique qu’il informe avant tout son cerveau qu’il doit marquer. Il prend son temps et plus de concentration. Dans le cas où il manque un tir, il ne se décourage pas. « Je persévère »dit-il.

Pour celui qui vient de passer 12 ans au sein des verts et blancs, Jean, n’a aucune intention de quitter son club. Lequel, il considère déjà comme sa deuxième famille que Dieu lui a offerte. «Je suis en bons termes avec tout le monde que ce soit le staff ou ses coéquipiers, des anciens comme des nouveaux ».

Partant de là, il saisit de l’occasion pour remercier ses coéquipiers, le staff du club et les membres du club, à qui leur contribution tant moral que financier et les conseils prodigués l’ont toujours inspiré, pour arriver et tenir le cap pendant toutes ces années. « Je les remercie tous », lâche-t-il. De plus, ce capitaine renchérit en affirmant qu’il ne se lasse pas mais qu’il va continuer à remporter beaucoup de trophées tant locaux qu’internationaux.

Fleurette HABONIMANA

Comments

comments