Basketball: Ninette Uwineza signe son coming-back en Ouganda

Basketball: Ninette Uwineza signe son coming-back en Ouganda

Du Bujumbura à Kampala, la basketteuse burundaise Ninette Uwineza continue de vivifier son talent. Ancienne joueuse du club les Gazelles de Bujumbura, Ninette est connue pour ses qualités en pénétration, rebonds et défense. Aujourd’hui basée à Kampala où elle évolue sous les couleurs du club de son ancienne université Kampala International University(KIU), cette joueuse polyvalente (capable de défendre tous les postes) ne cesse de se démarquer dans cet univers.

Née en 1988, Ninette fait ses débuts en basketball à l’âge de 9 ans sous l’influence de ses 2 frères basketteurs. Elle signe son entrée effective grâce à une académie de basketball qui a été mise en place à l’époque dans presque tous les quartiers de Bujumbura, raconte-t-elle, pendant les grandes vacances. Le camp de cet encadrement à Mutanga Nord et Gihosha n’avait que 2 filles dont l’une était Ninette. Elle y sort mûrie et tête garnie par les enseignements en matière de ballon rond.

« La passion conduit bien plus loin qu’on ne pense »

Quelques années plus tard soit en 2005, Ninette fait ses premiers pas en ligue. Elle intègre le club les Gazelles B. Elle sert ce club pendant 10 bonnes années (de 2005 à 2015) avant de prendre le cap vers l’Ouganda. C’est par le biais de son grand frère Sokoroza Francis dit Savoka (ancien étudiant de KIU), très connu dans le basketball burundais, que Ninette obtient une bourse d’étude de Master à Kampala International University. Non seulement pour y étudier mais également pour défendre les couleurs du club de basketball de cette université, KIU Rangers. Un club se trouvant dans le championnat local « National Basketball League ». Un peu comme la première division burundaise.

Elle embrasse le Master en Marketing. En 2017, elle n’a pas pu continuer le dernier semestre parce qu’elle devait donner naissance. Ninette va passer 2 années sans étudier ni jouer. C’est en juin dernier de cette année qu’elle a complété son cursus et obtient son grade de Master.

Aujourd’hui mariée en Ouganda et mère de 2 enfants, Ninette n’a pas encore lâché. Son amour pour le ballon rond continue à faire surface et à gagner les cœurs des amateurs. Elue en septembre dernier «Player of the game» (avec 27 points, 15 rebonds et 5 assists) par la Fédération ougandaise de Basketball Associations-FUBA, Ninette n’en revient pas. C’était lors d’un quart de final des play off qui a opposé son club KIU Rangers au club Nkumba Lady.

Elle affirme avoir fait une grande réalisation. De là, cet exploit lui a permis d’être domptée en récompenses avec une somme de 100000 shillings, une médaille et une chaise de camp. « C’est extraordinaire, c’est incroyable, je suis très contente. Après 2 ans sans jouer ; je ne savais pas que je pouvais réaliser de telles performances. C’est une grande réalisation pour moi », dit-elle.

« La détermination et l’amour du basketball… »

Malgré sa polyvalence, Ninette évolue au poste de meneur ou « point guard » en anglais (chargée de distribuer la balle et d’organiser le jeu en attaque) dans son équipe. Comparant le niveau du basketball burundais à celui de l’Ouganda, cette meneure affirme que c’est une question de professionnalisme. « Ici, le basketball est très développé parce qu’il tend à se professionnaliser. Il y a plein de facilités et d’opportunités tandis qu’au Burundi, c’est encore au stade amateur ».

Néanmoins, avec son statut actuel, Ninette dit que marier le sport et la vie familiale n’est pas facile. « Le temps me fait défaut pour les entraînements ». En dépit de cela, Ninette ne compte pas s’arrêter comptant sa détermination et son amour pour le basketball. Signalons que lors de ce match, son club s’est qualifié pour la demi-finale qui se joue prochainement au mois de Novembre.

Fleurette HABONIMANA

Comments

comments