Basketball : La ministre des Sports confirme la destitution du président de la FEBABU Augustin Kararuza

Basketball : La ministre des Sports confirme la destitution du président de la FEBABU Augustin Kararuza

Il pleut des gouttes de chaud dans le basketball burundais ! En date du 27 novembre 2019, les associations affiliées à la Fédération de Basketball du Burundi (FEBABU) réclamaient le départ du président de la FEBABU, Augustin Kararuza et de son comité. C’est via une motion de défiance qu’elles avaient transmises à la Ministre des sports et de la culture Pélate Niyonkuru. En réponse à cette correspondance, la Ministre vient de donner une suite favorable à cette requête. Selon elle, cette motion de défiance est pertinente quant à son fond.

Accusé de plusieurs manquements par une grande majorité des présidents de ces associations (12 sur 14), Augustin Kararuza niait tous les faits et considérait la motion comme un acte illégal. Prenant le contre-pied, M. Kararuza indiquait que les procédures n’ont pas été respectées « Le règlement d’ordre intérieur stipule que le président du comité exécutif ne peut être jugé que par l’assemblée générale régulièrement convoquée par les 2/3 de cette assemblée. Le quorum n’a pas été respecté. Leur acte est illégal parce que parmi les signataires, il y a des associations qui n’étaient pas membres de la Fédération (car dit-il, ils ont déjà perdu la qualité de membres) », expliquait-il avant la réaction du Ministère de tutelle.

Le président déchu (à la tête de la FEBABU depuis 2016) est donc prié par la Ministre (dans la correspondance qui lui a été adressé ce 18 décembre 2019) de faciliter et de faire respecter la volonté des présidents signataires de la motion de défiance. Et ce, dans l’intérêt du sport en général et du basketball burundais en particulier. De ce fait, la Ministre a désigné Monsieur Sef Sabushimike, représentant le camp des signataires pour assurer l’intérimat. Il lui a également été recommandé de mettre en œuvre toutes les procédures en vue de la mise en place de nouveaux dirigeants dans un délai ne dépassant pas un mois.

La correspondance du ministère de la culture et des sports

La correspondance du ministère de la culture et des sports

Cette décision intervient après l’affaire les Gazelles-FEBABU qui a enflammé la toile en novembre dernier. Le club pointait du doigt M. Kararuza l’accusant d’avoir tout manigancé pour que le club écope d’un forfait et d’une amende de 3000$(faute de ne pas s’être fait accompagner d’un arbitre international burundais).Par conséquent le club s’est vu contraint d’interrompre les éliminatoires de la Zone V qui ont eu lieu en octobre dernier en Tanzanie. Au regard de ces faits, le club les Gazelles menaçait de traduire M. Kararuza en justice pour haute trahison et mauvaise foi. Il y a lieu de se demander si au-delà des allégations de ces présidents, cette affaire de l’équipe Les Gazelles n’est pas le véritable point de départ.

En attendant la réaction du Comité National Olympique(CNO) régissant toutes les fédérations sportives, il va sans dire que l’atmosphère s’annonce tendu entre l’équipe déchue et l’intérimat. Ce qui pourrait avoir des répercussions sur le ballon orange burundais qui prenait petit à petit son envol.

Fleurette HABONIMANA

Comments

comments