Basketball : Armel Sangwe, ce jeune phénomène qui gagne des cœurs au Rwanda

Basketball : Armel Sangwe, ce jeune phénomène qui gagne des cœurs au Rwanda

Armel Sangwe ©DR

Armel Sngwe, 17 ans, un jeune burundais basé au Rwanda depuis 2015 a marqué les esprits en marquant à lui seul 35 points lors du choc qui opposait le club Espoir contre le champion en titre REG. Ce jeune phénomène a fait les grands titres de ce pays, et tout le monde se mord les doigts sur ce talent immense.

Inspiré par Blaise Nikobahoze et Elvis Hakizimana

C’est en 2015 qu’Armel Sangwe quitte le Burundi avec toute sa famille pour s’installer à Kigali. Le jeune qui a vu le jour le 15 avril 2000 évoluait déjà au club Gymkhana de la ligue B à Bujumbura. Natif de Jabe, quartier pourvoyeur de talents en la discipline, le basketball était sa discipline de prédilection. «J’ai grandi tout près d’un terrain de basketball à Jabe et où le seul jeu qu’on connait est le basketball. Voilà comment je me suis retrouvé à pratiquer ce jeu dès le bas-âge», dit-il.

Qui dit Jabe, pense automatiquement à Urunani. Armel Sangwe prend pour modèle  Blaise Nikobahoze et Elvis Hakizimana alias Gafyisi, deux cadres du club Urunani.

Lire aussi: Basketball : A la découverte de Guibert Nijimbere, ce jeune basketteur qui attire l’attention

Entre le Burundi et le Rwanda, son choix est clair

Quand Armel Sangwe a quitté le pays, il fréquentait  le Lycée de la CEPBU. Maintenant il poursuit ses études à APE Rugunga, dans une section où les Maths, Economie et Géométrie prennent le dessus. Armel Sangwe est conscient de son évolution. « Pour être honnête, je ne suis qu’un talent brut qui a besoin de beaucoup apprendre. Toutefois, les choses se passent très bien jusque là» se confie-t-il.

Ce basketteur du club Espoir du Rwanda dit se sentir mieux dans ce pays. Il n’hésite pas de trancher s’il défendra les couleurs du Burundi ou du Rwanda le jour venu. Pour lui, cette question ne se pose même pas : c’est le Rwanda. « Il n’y a pas à réfléchir, je saisirais automatiquement l’occasion s’il se présente » dit-il, si on lui demande pour quel pays il jouera.

Un choix qui peut se comprendre car, Armel Sangwe dit se sentir comme chez lui au Rwanda, ce pays qui l’a bien accueilli, qui l’éduque et qui lui permet de vivre son rêve de basketteur.

2017, une année formidable pour lui

2017 restera une année importante dans la carrière du jeune Armel Sangwe pour ses nombreux trophées raflés. Il a d’abord offert une coupe à son établissement scolaire APE Rugunga, un trophée avec  Espoir, et enfin, il a été couronné par la fédération rwandaise de basketball «meilleur révélation de la saison» mais aussi «MVP» dans les jeux de  FEASSSA en Ouganda.

C’est aussi en 2017 qu’Armel Sangwe a fait ses débuts dans la ligue senior du basketball rwandais notamment en signant un contrat de 2 ans avec Espoir BBC. Ce contrat entre Armel Sangwe et Espoir BBC prendra fin cette année. Et déjà, le jeune homme réfléchit sur les clauses de son prochain contrat. «Au terme de mon contrat, si on ne trouve pas un terrain d’entente avec Espoir, je n’aurais pas d’autres choix que trouver un autre club» tient-il à préciser.

Armel Sangwe pense déjà à son avenir. Son rêve est de jouer aux Etats Unis d’Amérique, sinon la France. « Avant de prendre ma retraite j’aimerais jouer aux Etats Unis, sinon la France. Toutefois, je suis conscient qu’il va falloir retrousser les manches et travailler dur. Mais j’y crois», dit Armel Sangwe.

Le natif de Jabe dans la commune Mukaza en Mairie de Bujumbura dit aborder l’année 2018 avec confiance. Et à le voir manier le ballon orange, il acquiert de la maturité du jour au jour.

Armand NISABWE

Comments

comments