Bantu Bwoy Concert : Malgré la pluie, Big Fizzo et Jux font un carton

Bantu Bwoy Concert : Malgré la pluie, Big Fizzo et Jux font un carton

Le dimanche 18 février 2018 se tenait à Lacosta Beach le « Bantu Bwoy Concert », le premier concert d’envergure organisé par le label de Big Fizzo. Un évènement qui a rameuté une grande foule venue des 4 coins de Bujumbura et qui en dépit de conditions climatiques défavorables a été un grand succès. Une réussite qui fait entrer le label dans le monde de l’évènementiel par la grande porte.

 

Une pluie qui n’a rien empêché

Pourtant, tout portait à croire qu’en cet après-midi dominical, le concert tant attendu par le public pouvait essuyer un sérieux revers vu les circonstances climatiques. En effet, alors que le concert était prévu pour 16h, dame pluie a jugé bon de s’inviter à la fête et d’inonder le sol de la capitale burundaise pendant près de 3h. Jusqu’aux alentours de 19h, la pluie n’a pas cessé de tomber. Mais cela était sans compter sur la détermination des fans de Big Fizzo qui ont fait fi de la pluie et se sont présentés en masse à Lacosta Beach.

Big Fizzo sur scène ©Akeza.net

La pluie finie, le show pouvait enfin commencer. Comment d’habitude, la scène s’est ouverte avec la prestation de quelques artistes urbains de Bujumbura, histoire de chauffer la foule. Ainsi se sont succédé sur scène des artistes tels que Mister Champagne, Franck G80, Madiba Da Classic ou en Kirikou qui, par ailleurs, a impressionné le public par sa capacité en free-style (improvisation). La première partie du concert se termine avec la prestation du poulain de Big Fizzo, Double Jay qui a donné une belle prestation.

 

Big Fizzo en « Roi de la Scène »

Il est 21h45 lorsque Big Fizzo, l’homme tant attendu, monte sur scène sous un tonnerre d’applaudissements. La star burundaise a fait son apparition sur scène sous la musique de la chanson « What’s my Name », un des tubes qui ont fait le succès du chanteur. Pendant une heure, Big Fizzo a fait le show, enchainant hit après hit. « Leave me alone », « Abisi », « Ndakumisinze », « Nataka wajuwe », « Urambabaza » et bien plus encore. Les plus grands succès de l’artiste ont été joués devant un public en furie. Et Big Fizzo de dire, « Ils ont cru que la pluie allait nous arrêter mais il n’en est rien. On est là et on ne bouge pas ».

Big Fizzo sur scène ©Akeza.net

Partageant l’affiche avec Big Fizzo, le chanteur tanzanien Juma Jux a fait le show de la plus belle des manières. D’aucuns auraient pensé que la star tanzanienne aurait du mal à convaincre la grande foule venue voir le concert. Pour certains, l’argument d’une popularité faible au Burundi était une raison de penser qu’il serait ignoré. Mais sa performance sur le podium de Lacosta beach aura fait mentir ses détracteurs. Dès sa première chanson sur scène, Juma Jux avait le public de son côté, pendant près d’une heure, il a enchainé ses plus grands succès pour le grand plaisir du public. Cela peut être étonnant, mais l’artiste semble être connu et ses chansons sont connues du public. Pour Juma Jux c’est un témoignage d’amour d’une grandeur inouïe. Une chose à laquelle il ne s’attendait pas. La foule répétait avec lui les paroles de ses chansons en cœur. Le concert a continué sur ce rythme jusqu’aux alentours de minuit.

Juma Jux prenant la pose avec e public ©akeza.net

Bantu Bwoy Concert aura été un succès sans appel. Et pour les détracteurs de Big Fizzo et de son label, il faudra attendre une prochaine fois pour espérer un faux pas de la part de Bantu Bwoy. Seul bémol, la sonorisation n’aura pas été des plus performantes lors de ce show de plus de 3h. Cela était certainement dû à la pluie qui a occasionné des complications. Avec ce concert, le label Bantu Bwoy fait son entrée en 2018 de la plus belle des manières.

 

Moïse MAZYAMBO

Comments

comments