Aurélien Baudineaux : « Il y a des jeunes qui avancent dans le cinéma»

Aurélien Baudineaux : « Il y a des jeunes qui avancent dans le cinéma»
Aurélien Baudineaux, le formateur.©Akeza.net

Aurélien Baudineaux, le formateur.©Akeza.net

 

La  formation  des producteurs qui se déroulait  à Ngozi  vient d’être clôturée.  Nous nous sommes entretenus avec Aurélien Baudinaux, formateur venu exclusivement de Belgique  pour  ce programme. Son constant est plutôt  pour le cinéma burundais.

 

Akeza.net: Nous sommes à l’issu de la formation des producteurs. En tant que formateur,  êtes-vous satisfait des résultats ?

 

Aurélien : Honnêtement oui. Je suis très heureux. Il y avait  un côté un petit peu pilote à cette formation, on essayait un module un petit peu particulier et rien que pour ça, le module a vraiment fonctionné. Je suis vraiment content, et alors, comme le disait tout à l’heure quelqu’un, il y a encore de petites aménagements à faire, ce n’est pas parfait évidement mais l’idée de base est bonne. On peut s’appuyer sur ce module là pour construire d’autres formations.

 

Akeza.net : Ce genre de formation est une première ici au Burundi. Quel a été le niveau affiché par ces producteurs ?

 

 Aurélien : Ici on s’adresse déjà à des professionnels. Ils ne travaillent pas tous exclusivement dans le cinéma. Ils travaillent dans la communication, dans les films plus institutionnels, donc on partait, au niveau capacité, avec des gens qui savent déjà, des professionnels qui savent  beaucoup de choses. Après au niveau purement professionnels, je crois qu’il y a des choses à améliorer.

 

Akeza.net : Vous étiez ici récemment dans le cadre du Festicab, maintenant vous êtes de retour toujours dans le cadre du cinéma, quel est votre regard sur le cinéma burundais ?

 

Aurélien : Je pense qu’il y a beaucoup à construire, on est au tout début des choses. Pour moi, cela dit que c’est très excitant, parce que cela veut dire qu’on peut choisir la direction  dans laquelle on va construire. Cela fait des années que je viens ici ,  depuis 7 ou 8 ans, je remarque d’une manière très visible la construction des professionnels. Les choses avancent. Il  y  a des jeunes qui montent ça se sent.

 

Propos recueillis par Armand NISABWE

Comments

comments




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.