Atome fait son plein ou son  »debordement » à l’Institut français du Burundi

Atome Diogène Ntarindwa

Atome Diogène Ntarindwa

Comme chaque année pendant  le mois de mars, une semaine dédiée à la francophonie est organisé à l’IFB (Institut Français du Burundi).  Le samedi 17 mars, Diogène Ntarindwa dit Atome  présentait ‘’sa’’ Carte d Identité, un one man show écrit par lui-même et mis en scène par Philippe LAURENT.

Les billets de son show étaient  en prévente depuis  le 5 mars à l’IFB même. Pourquoi en prévente alors que d’habitude, ils se vendent le jour même du spectacle ? Une question qu’il faut se poser ! Peut être que l’IFB avait prévu que « Atome » ferait l’effet qu’il a fait !  Le jour de la  présentation de son show, plus de tickets du tout ! Toutes les places étaient déjà  prises. « Amatike yaheze » ou « plus de tickets » était la phrase qu’on vous servait  au guichet. Ajoutez que  le spectacle commençant à 19h 30,la salle et la cour de l’IFB étaient pleines à 19h.Le public dans  la salle était content d’avoir pu trouver les tickets et attendaient impatiemment que le show commence au moment où  ceux retenus dehors espérait voir p la chance  leur sourire. Ils se bousculaient, certains insistant auprès d’Annabelle GUIDICH, la chargée de mission culturelle à l’IFB pour qu’elle les laisse entrer.

Les plaidants étaient si nombreux qu’elle ne pouvait rien faire pour eux. Il a même fallu disponibiliser  d’autres chaises qui n’étaient pas prévue pour la grande salle de spectacle pour permettre à certains spectateurs déjà dans la salle de s’assoir.  D’autres acceptaient même de suivre la pièce  debout.  Jusqu’ à 20h, les fans d` Atome étaient toujours devant la porte pour voir s`ils trouveraient une place, regrettant tellement de n’être pas arrivés plus tôt.

Mimy, une des nombreuses personnes désolées dehors   se plaignait : « pourquoi ne fera-t-il  qu’un show ? Atome a beaucoup des fans ! Sur cette question, tout le monde était d’accord avec  elle. Lion Story et Intatana, pour ne citer que ceux là, se produisent généralement deux jours de suite .Pourquoi pas Atome ?

Que des lamentations ! Même certains invités rentraient avec leurs invitations dans les mains. Annabelle à fini par promettre au public que la même pièce sera reproduite à l’IFB après la tournée d’Atome en Europe. « On est désolé, on ne peut pas pousser les murs »disait elle.

Atome a pris le dimanche  suivant un vol  à destination Kigali. Il devait se produire  à Bruxelles  le 20 et 21 mars  avec  «hate radio ».Espérons pour tout ce public qui n’a pas pu rigoler avec Atome qu’il sera encore une fois  sur la scène de l’IFB , spécialement pour eux.

 

       KYATA Hamim

Comments

comments




One thought on “Atome fait son plein ou son  »debordement » à l’Institut français du Burundi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.