Athlétisme: Micheline Nduwayezu, l’émergence d’un talent immense

Athlétisme: Micheline Nduwayezu, l’émergence d’un talent immense

Francine Niyonsaba et Micheline Nduwayezu©Akeza.net

La Fédération d’Athlétisme du Burundi a organisé ce dimanche le 11 mars 2018, la première compétition sur pise de l’année. Des athlètes venus de plusieurs clubs du pays ont pris part à ce rendez-vous qui se déroulait pour la première fois au terrain Olympe Africa. C’est Micheline Nduwayezu , une athlète de 12 ans qui  a retenu notre attention.

Nous sommes à 11h. Le soleil tape fort, les athlètes se succèdent les uns après les autres sur la piste, d’autres se chauffent, leur tour arrive. Vient le tour d’une série de 3000m pour les filles. En fait ce ne sont que de petites filles, ayant l’âge entre 12 et 16 ans. Elles s’alignent, parmi elles, on voit une petite qui s’aligne, timide, pieds nu, mais qui tient à s’aligner quand même. Le signal est donné. C’est parti !

En fait 3000m, c’est 7 fois le tour d’un terrain de football. Je me demandais si la petite allait finir tous ces tours sous un soleil de plomb. Qu’elle m’a prouvé le contraire. Elle a tenu le rythme, couru, maintenu l’endurance, elle ne s’est pas laissée intimider par ses ainés, elle a gardé le contact. Le public conquis s’est levé pour l’accompagner, et c’est sur une ovation du public qu’elle a terminé ces 3000m. Elle n’était pas la première certes, mais tout le monde a reconnu un grand talent en elle.

Francine Niyonsaba, la championne du monde en salle, qui assistait à la compétition depuis la tribune  s’est levée pour serrer la main de la petite Micheline, l’encourager. «C’est une future championne du pays. Elle a du talent cette petite. Je tenais à l’encourager moi-même. Celle-là finira par représenter  dignement le pays» me dira Francine Niyonsaba.

A son arrivée, la petite était épuisée. Elle se tenait à peine debout. Personne n’aurait parié si elle allait réellement finir sa course. Mais ce n’est pas l’avis du président du club NOTRE AVENIR, le club formateur de Micheline Nduwayezu. «Les gens disaient qu’elle n’allait pas finir sa course, moi je disais que oui. Je connais ma fille», s’est confié à nous le président dudit club.

On a dû attendre qu’elle reprenne son souffle.  Mais tandis que Francine Niyonsaba la tenait, on lui a demandé si elle avait reconnu avec qui elle était. Et de nous dire que non. «En fait je ne vois pas en ce moment», lâchera la petite Micheline, chose qui a amusé Francine Niyonsaba surement en reconnaissant cette étape de la course. «Si, tu vois ! Ce n’est qu’une question de secondes» disait la championne du monde en salle.

Le talent de Micheline fait l’unanimité. C’est un talent brut. Dieudonné Kwizera ému, dira que celui qui n’a pas versé les larmes en voyant Micheline Nduwayezu  courir , c’est qu’il n’en avait plus. Et de l’encourager pour lui dire que tous, ils ont connu ce stade.

Et Micheline Nduwayezu  alors dans tous cela ? Je l’ai approchée. Et à ma grande surprise, cette gamine a un mental de champion. Elle était fière de sa course, motivée à jamais. «Mon résultat n’est pas mal du tout. Il faut voir avec qui je courais. Elles sont grandes par rapport à moi. Je suis contente, c’est la première fois que je descends à Bujumbura. Vous savez, chez nous c’est à Butaganzwa, une des communes de Kayanza, Ça fait du bien de découvrir Bujumbura» s’est confiée à nous Micheline Nduwayezu.

Et d’ajouter : « Cette compétition vient de me montrer que si je travaille fort je peux  aller loin. En plus rencontrer Francine Niyonsaba m’a fort marquée. Je voudrais être comme elle».

Impressionné par son éloquence, j’ai appris que Micheline n’est pas brillante uniquement sur la piste. Elle a été 3ème de la classe lors du premier trimestre. Elle fait la 8ème année à Butaganzwa.

«Je n’ai jamais vu une telle révélation» disait en 2012 Yves Penaud,  journaliste de la RFI qui couvre les championnats d’Afrique depuis 1979. Il venait de voir Francine Niyonsaba au Benin lorsqu’elle se révéla aux championnats d’Afrique. Eh bien, ses mots semblent valables pour Micheline Nduwayezu également. L’émergence d’un talent.

Armand NISABWE

Comments

comments