Athlétisme: Dieudonné Kwizera à la tête de la fédération.

Dieudonné Kwizera et le représentant de la société GLOBAL CONTEC (www.akeza.net)

Dieudonné Kwizera et le représentant de la société GLOBAL CONTEC (www.akeza.net)

Il est l’heure de sortir de la crise qui gangrène l’athlétisme du Burundi. Après plusieurs mois de paralysie générale, l’assemblée générale de la fédération burundaise d’athlétisme a jugé bon d’accorder la confiance à Dieudonné Kwizera alias Muvuduka, ancien athlète de renom. Cela est intervenu, alors que le ministère des Sports s’était opposé à cette assemblée afin de vérifier si les membres sont légaux.

 

 
Dieudonné Kwizera qui passe de la présidence de l’association Municipal d’Athlétisme (AMABU) à la fédération d’athlétisme du Burundi, affirme que sa priorité première est l’athlète. « Mes priorités seront presque les mêmes à la seule différence que ce sera au niveau nationale. Mon premier objectif sera de valoriser l’athlète, les entraineurs, valoriser les clubs. Améliorer les relations entre la fédération et les organes dirigeants comme le comité national olympique, le ministère, le comité internationale d’athlétisme et tous cela pour l’intérêt de l’athlétisme.» Se confiait Dieudonné Kwizera aux journalistes.

 

 
Dieudonné Kwizera remplace Egide Nitunga l’ancien président de la fédération d’athlétisme, suspendu au mois de septembre. L’assemblée qui devrait se tenir à l’hôtel Remhotel avait été empêchée par la police. Le ministère voulait que la réunion soit reportée pour une autre date, afin de vérifier la régularité de ces membres.

 

 
Les inquiétudes du ministre des Sports Adolphe Rukenkanya ne sont pas comprises par l’Honorable Ndoricimpa qui assurait l’intérim de cette fédération.

 

 
Pour Francine Niyonsaba, la star de l’athlétisme du Burundi, c’est un sentiment de joie, vu que la fédération sera dirigée par une fin connaisseuse de ce domaine.

 

 
Armand NISABWE

Comments

comments




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.