Arrivé en huitième de finale, Cédric Nimpagaritse n’a pas démérité au championnat du monde de lutte 2018

Arrivé en huitième de finale, Cédric Nimpagaritse n’a pas démérité au championnat du monde de lutte 2018

Cédric NIMPAGARITSE à son arrivée à l’Aéroport International de Bujumbura ©Akeza.net

Parti pour représenter le Burundi au Championnat du Monde de Lutte 2018 à Budapest en Hongrie, le jeune lutteur Cédric n’a pas pu arriver jusqu’en finale. Eliminé en huitième de finale par un lutteur turc, Cédric Nimpagaritse n’a pas démérité. Cette fierté nationale qui a hissé le drapeau burundais à ce championnat a atterri à l’aéroport international de Bujumbura ce mercredi 24 octobre 2018 vers 13h.

Lire aussi :Cédric NIMPAGARISTE représente le Burundi au championnat du monde de lutte associée 2018

Délégués de la fédération burundaise de lutte, membres de la famille, journalistes des différents médias, ainsi que d’autres personnes étaient venus accueillir cet enfant du pays à l’aéroport. Lui qui a représenté le Burundi à ce championnat se dit satisfait de sa participation même si il est parti dans des conditions difficiles. « C’est vrai que ça n’a pas été facile mais comme j’avais promis le jour de mon départ que j’allais faire de mon mieux pour honorer mon pays de tout mon cœur, je ne me suis pas lassé, j’ai persévéré », a indiqué Cédric.

En attendant le début du championnat qui était prévu pour le 20 octobre, Cédric a disputé 9 matches amicaux. Parmi ceux-ci, il a pu encaisser 5 victoires, 2 matchs nuls et 2 défaites. Ses  performances et ses comportements lui ouvert de nombreuses d’opportunités. «  Grace à ces matchs que j’avais disputés, certaines gens ont apprécié mes performances. Par là, la Jamaïque m’a offert les maillots et comme on avait ce problème dans la fédération, ça m’a beaucoup plu. La Jamaïque m’a proposé un contrat avec elle stipulant qu’à chaque fois elle va nous donner des maillots de sport », a confié Cédric.

Ce jeune qui a combattu dans la catégorie des 79 kg à ce championnat a expliqué que sa défaite a été dû à un certain manque d’expériences. « Le Turc qui m’a battu en huitième de finale est habitué à participer dans différents tournois. Son niveau, son âge ainsi que sa force étaient supérieurs aux miens. Mais cela m’a donné des leçons sur comment m’y prendre la prochaine fois » a-t-il indiqué.

 

« Un honneur pour le pays… »

Selon le fondateur et ancien président de la fédération burundaise de lutte, Jean Claude Niyukuri, « C’est un honneur pour le pays si Cédric a pu arriver à cette étape, nous le félicitons. Nous sommes satisfaits du niveau de ce sport au Burundi, les gens commencent à s’y intéresser petit à petit ».

De sa part Cédric a remercié toutes les personnes qui se sont données pour qu’il puisse participer à cette compétition. « Avant tout je remercie Son Excellence le Président de la République lui qui m’a beaucoup encouragé. J’adresse aussi mes remerciements à notre fédération pour son soutient de première heure ». Il a également appelé au soutien de la part du Ministère en charge des Sports dans ses attributions. Signalons que le Burundi s’est qualifié pour les jeux olympiques qui auront lieu en 2020 à Tokyo au Japon.

 

Fleurette HABONIMANA

Comments

comments