Arrestation de Yvan Muziki en Ouganda : Ce que vous devriez savoir sur l’affaire

Arrestation de Yvan Muziki en Ouganda : Ce que vous devriez savoir sur l’affaire

La nouvelle est tombée ce matin. Le chanteur burundais Yvan Muziki a été arrêté ce matin à l’Aéroport International d’Entebbe (Ouganda) en compagnie de 6 autres personnes pour une affaire de trafic de stupéfiant. Ce que l’on pouvait lire dans la presse ougandaise. Une nouvelle qui n’a pas tardé à faire des remous à Bujumbura.

D’après les informations recueillies auprès des médias ougandais, 7 personnes ont été appréhendées ce matin à l’Aéroport International d’Entebbe en Ouganda. Parmi elles, figurent 5 ougandais, un sierra-léonais et un burundais en la personne du chanteur Yvan Muziki. La raison de cette arrestation : « le transport de substance illicite ». En effet, ils auraient été pris avec 16,5 kilos d’héroïne. De la drogue qu’ils avaient cachée dans des sacs à main pour dames et des sandales.

La police locale aurait été avertie par une source que les 7 individus cités ci-haut seraient en possession d’héroïne en destination de divers pays. Selon Luke Owoyesigyire, porte-parole adjoint de la police de Kampala, certains des 7 ont été arrêtés en contact direct avec la drogue tandis que d’autres ont été arrêtés après interrogatoire.

Toujours selon Luke Owoyesigyire, aucun traitement particulier n’a été réservé pour chacun des 7 accusés. « La loi ne dit en aucun cas qu’un accusé étranger sera traité différemment d’un national. Ils sont tous pris sur le même pied d’égalité. La procédure sera suivie normalement et s’il s’avère qu’ils sont coupables de quelque chose, des charges seront retenues contre eux », s’est-il ainsi exprimé devant les caméras de la télévision ougandaise NBS.

Yvan Muziki et les 6 autres accusés sont donc retenus par la police ougandaise jusqu’à la fin de l’enquête. Ils sont accusés de possession illégale de stupéfiants et trafic  de stupéfiant et substances psychotropes. Des accusations qui, si elles sont avérées vraies pourraient leur couter des peines  allant de 10 ans d’emprisonnement à la prison à vie.

La culpabilité des 7 acteurs n’étant pas encore totalement avérée. Il reste un peu d’espoir pour le chanteur burundais qui avait posé ses valises du côté de la Belgique depuis quelques années. L’enquête étant en cours, nous attendons les développements de cette affaire qui met le chanteur dans une situation des plus inconfortables.

 

Moïse MAZYAMBO

Comments

comments