ARCT : 20 ans au service de la régulation et du contrôle du secteur des télécommunications au Burundi

ARCT : 20 ans au service de la régulation et du contrôle du secteur des télécommunications au Burundi

Ce vendredi 12 octobre 2018, l’agence de régulation et de contrôle des télécommunications au Burundi ARCT en sigle a organisé une journée portes-ouvertes dans le cadre de la célébration des 20 ans de son existence (du 30 septembre 1998 au 30 septembre 2018). Sous le thème « l’ARCT pour promouvoir l’économie numérique et le développement social au Burundi », cette journée avait un objectif de porter au public les réalisations opérées par l’agence depuis sa création à nos jours.

En présence de certains officiels comme l’Honorable Dr. Sabine Ntakarutimana, Chef de cabinet civil adjoint à la Présidence de la République du Burundi, le Directeur de l’ARCT Ir. Donatien Manirampa, les représentants des chambres parlementaires, le secrétaire permanent du ministre de la jeunesse, des postes et télécommunications, les anciens directeurs généraux de l’ARCT, les opérateurs des technologies de l’information et de la communication (TIC), ainsi que les partenaires du secteur des TIC, cette journée a été déclarée ouverte.

Des discours chaleureux

Le mot d’accueil a été prononcé par le Directeur Général de l’ARCT, Ir. Donatien Manirampa qui a souhaité la bienvenue au public présent. Il a par la suite révélé l’objectif de cette journée : « il s’agit d’une occasion de s’auto évaluer pour analyser le passé, le présent et le futur du secteur des télécommunications et prendre des décisions conséquentes pour faire innover et évoluer les télécommunications au Burundi », a indiqué le D.G.

Le Directeur Général de l’ARCT, Ir. Donatien Manirampa©Akeza.net

L’Honorable Dr. Sabine Ntakarutimana a remercié l’agence pour son travail et sa bonne organisation. « Cette journée témoigne la transparence de gestion de cette institution, en tant que tutelle, nous sommes satisfaits de leur grande contribution dans le développement économique du pays », a-t-elle indiqué.

Honorable Dr. Sabine Ntakarutimana ©Akeza.net

Parmi les 7 anciens directeurs généraux de l’ARCT, 5 avaient rehaussés de leurs présences ces cérémonies. Le discours a été attribué au tout 1èr D.G qui a dirigé l’ARCT depuis 1998 jusqu’à 2000, M.Déo Busuguru. Dans son allocution, il a remercié les organes de cette agence pour leur régulation efficace et équitable durant ces 20 ans d’existence.

Salvator Nizigiyimana, ancien Directeur Général de l’ARCT de 2012 à 2013 et Me. Ir. Déogratias Rurimunzu, ancien Directeur Général de l’Arct de 2015 à 2017 ©Akeza.net

Visite guidée dans les différents services

Pour bien harmoniser ces cérémonies, une visite dans les différents services  a eu lieu. Le D.G accompagné de ses chefs de service ont fait visiter les invités dans les locaux de l’ARCT. C’était vraiment une journée portes-ouvertes. Ils ont visité 2 directions dont la Direction Technique et la Direction de la Régulation Economique, des Finances et des Ressources Humaines comprenant chacune 4 services. Dans chaque service, le chef a présenté les activités de son service.

En se servant d’un écran plat, le Directeur technique de l’ARCT, M.Constaque Hakizimana a projeté les grandes réalisations de l’agence durant ces 20 années de manière synthétisée entre autres le renforcement des capacités des ressources humaines, l’élaboration de contrats types, l’aspect sécurité, la lutte contre la cybercriminalité informatique et la protection des consommateurs.

Par la suite, un panel constitué de 4 personnalités a eu lieu sur différents thèmes relevant des nouvelles technologies de l’information et de la communication. Chaque paneliste a exposé sur son propre sujet. Mais à les écouter, ces sujets avaient une certaine complémentarité. Il s’agit de Bukene Céléstin,  Ir. Donatien Manirampa, M. Déo Bizindavyi et enfin Léonidas Ndayahundwa.

Au service de la nation, Quel bilan ?

« Pendant ces 20 ans, nous avons fait plusieurs activités en l’occurrence l’octroi des licences aux différents opérateurs des télécommunications dans le pays à savoir les operateurs des téléphonies mobiles et fixes, les opérateurs ans la fourniture des services internet, les radio diffuseurs, les téléviseurs et autres services utilisant les communications sans fil », a déclaré Ir. Donatien Manirampa.

Et de poursuivre : « nous avons octroyé les fréquences de fonctionnement à tous les réseaux de télécommunications, des numéros de fonctionnement pour les opérateurs afin qu’ils puissent servir les consommateurs. En plus de cela un cadre législatif a été mis en place pour pouvoir accompagner les télécommunications, nous nous assurons que la qualité des services offerts par ces opérateurs soit la meilleure possible ».

ARCT : 20 ans au service de la régulation et du contrôle du secteur des télécommunications au Burundi@Akeza.net

Malgré ces avancées, l’ARCT connait encore des défis entre autres le manque d’équipements modernes pour assurer un contrôle complet dans tous les secteurs des télécommunications. Dans le but de sensibiliser sur l’adoption des technologies nouvelles, l’ARCT compte favoriser une frange de la population qui n’a pas accès aux réseaux à se doter des technologies nouvelles de l’information et de la communication.

Les cérémonies ont été clôturées par la remise des certificats d’honneur aux anciens D.G de l’ARCT. Ainsi qu’un certificat pour le D.G actuel grâce à son dynamisme et sa considération. Également 4 anciens membres du personnel de cette agence ont reçu des certificats de mérite pour leur fidélité au travail.

 

 

Fleurette HABONIMANA

Comments

comments