Après la fièvre de la qualification, soyons maintenant réalistes

Après la fièvre de la qualification, soyons maintenant réalistes

L’équipe nationale de football Intamba mu rugamba heureuse d’être qualifiée pour la CAN 2019 ©Akeza.net

On a chanté, on a célébré le jour où nous avons décroché pour la toute première fois une qualification à la Coupe d’Afrique des Nations. Toute la capitale a vibré sous la cadence de cet exploit historique. Burundais, peu importe où tu te retrouvais, tu ressentais la chaleur de l’amour pour la partie monté. Tout le monde s’est senti interpeller. Maintenant le temps est au réalisme. Quels sont les défis que l’équipe nationale a à relever ?

Certes, l’équipe des Hirondelles est qualifiée, mais à présent quel est le plan ? Quels sont les défis à relever ? Tant d’interrogations qui mériteraient des réponses claires et concises. C’est vrai que nous sommes des outsiders dans cette compétition africaine de grande envergure, car voyons c’est notre première fois !

Lire aussi : CAN 2019: Voici pourquoi les Hirondelles ont gagné

Les finances ! Oui aujourd’hui comme demain !

En tenant compte des avis des uns et des autres, le premier défi majeur est lié au financement. Pour convoquer tous les joueurs un à un où qu’ils se trouvent n’est pas une chose facile. Cela peut coûter environ 50millions de FBu (car il faut leur payer des billets d’avion et autres dépenses y relatives).A cela, on pourrait ajouter la prise en charge qui est un véritable ogre financier.

Le deuxième défi est beaucoup plus technique et se rapporte aux matches amicaux. Ceux-ci ont une grande importance car ils bâtissent une certaine cohésion dans l’équipe. Plus vous jouez ensemble, plus vous devenez familiers. Mais la plupart de fois, notre équipe fait face à un manque de matches amicaux. D’une part, cela s’explique par le fait que les joueurs n’arrivent pas tous au même moment, d’autre part, l’organisation de ces matches coûte chère, dit-on.

Une bonne organisation

On note également un autre défi lié à la bonne organisation. Autrement dit, aux préparatifs. Il arrive qu’on aligne des joueurs qui ne sont pas en forme. Ce qui peut en quelque sorte constituer un frein pour d’autres joueurs disputant de temps en temps différents championnats et en forme.

Lire aussi : La Chronique « Spéciale » du Vagabond : « La Panthère s’est fait picorer les yeux par l’Hirondelle »

Mais tout de même pour bien préparer notre première fois à la CAN qui va se dérouler au mois de Juin, la Fédération de Football du  Burundi(FFB) aurait prévu de convoquer les joueurs plus tôt. Selon Jérémie Manirakiza, secrétaire général de la FFB “il pourrait y avoir une possibilité d’un tournoi régional des pays qui se sont qualifiés pour la CAN en vue de mieux se préparer en disputant des matches amicaux. Mais également, nous sommes en train de voir comment organiser l’équipe nationale en lui offrant des stages de préparation en Turquie”.

Tout en espérant que les Hirondelles vont devoir surmonter ces différents défis. Bon vent !

 

 Fleurette HABONIMANA

Comments

comments