Appui à l’entrepreneuriat universitaire : L’AUF clôture la promotion 2018-2019 et lance la promotion 2020

Appui à l’entrepreneuriat universitaire : L’AUF clôture la promotion 2018-2019 et lance la promotion 2020

Les enceintes de l’université Sagesse d’Afrique campus Kinindo accueillait ce mardi 04 Décembre 2020 les cérémonies marquant la fin du processus d’appui  à l’entrepreneuriat universitaire pour la création d’entreprises au Burundi (promotion 2018-2019) et le lancement de la nouvelle promotion 2020. Ce processus d’appui  à l’entrepreneuriat est organisé dans le cadre de la Professionnalisation des filières universitaires au Burundi. L’agence universitaire de la francophonie (AUF) avec l’appui financier de l’ambassade de France au Burundi en est le promoteur. Pour la nouvelle promotion, 100 candidats sélectionnés dans plus de 500 postulants en provenance de différentes universités du Burundi s’apprêtent à se lancer dans le processus.

 

C’est au rythme des danses folkloriques des tambourinaires que les invités de marques ont été accueillis dans la salle des cérémonies. On notera la présence de l’ambassadeur de France au Burundi, l’ambassadeur de Chine au Burundi, le directeur de l’AUF antenne Afrique des grands lacs, le représentant du ministère de l’enseignement secondaire, le représentant légal de l’université sagesse d’Afrique, le recteur de l’université du Lac Tanganyika, les représentants des universités membres de l’AUF,….

 

Apres une prière marquant la solennité des festivités du jour, le représentant légal de l’université sagesse d’Afrique a prononcé un mot de bienvenue à l’assemblée présente. Dans son discours, Il a précisé qu’aucun développement n’est possible sans la promotion de l’entrepreneuriat.

Guillaume NDAYIZIGIYE, représentant de BBIN (Burundi Business Incubator) prenant la parole a fait savoir que le BBIN continuera de contribuer sa pierre à l’édifice : ‘’BBIN en tant que premier incubateur au Burundi ne ménagera aucun effort pour aider les jeunes lauréats à créer leurs propres activités génératrices de revenus source de l’emploi durable. Nous comptons encadrer ces jeunes pour leur donner un paquet de documentation, de formation, de service de coaching, et de mentorat afin de les aider à créer leurs entreprises”.

© Les jeunes bénéficiaires écoutant attentivement les discours

Le discours de Mr Alexis Kwontchie directeur de l’AUF (antenne Afrique des grands lacs) s’ouvre sur un air de satisfaction. ‘’ Le dispositif entrepreneurial correspond à l’heure des besoins directeurs au Burundi (le chômage chez les jeunes touchant plus de 65% à la zone urbaine de Bujumbura). Le dispositif répond aux attentes de la jeunesse burundaise vu l’intérêt qu’elle a manifesté à cette opportunité qui en est à sa deuxième édition. Cette activité est conforme à la stratégie actuelle qui vient du plan national de développement du Burundi. L’initiative donne l’occasion d’élaborer un dispositif entrepreneurial structuré, innovant, adapté, pertinent et efficace par les réalisations de certains bénéficiaires’’.

M Kwontchie continue en clarifiant les contours du processus : ‘’Le processus est constitué de formations en entrepreneuriat de base pour stimuler l’éveil entrepreneurial, la formation plus technique pour élaborer les plans d’affaire et pour gérer les différents aspects d’une entreprise par l’accompagnement en entrepreneuriat durable et social dans l’entreprise”.

 

Dans son discours l’ambassadeur de France au Burundi Stéphane GRUENBERG a réitéré le soutien de la France pour l’entrepreneuriat au Burundi : ‘’Nous souhaitons nous positionner sur le soutien à l’entrepreneuriat et notamment l’entrepreneuriat durable et responsable, ainsi que l’entrepreneuriat des jeunes et des femmes en misant à titre exceptionnel sur les liens entre l’université et l’entrepreneuriat’’.

 

Les lauréats n’ont pas manqué a manifesté leur joie. Salomé NIYITEGEKA, représentante des lauréats a prononcé un mot de remerciement à l’endroit de l’AUF et de l’ambassade de France pour tous ce qu’ils ont mobilisés pour que ce processus soit une réussite. Et solliciter le suivi tant technique que matériel des entreprises nouvellement créées.

 

Au moment où 56 entreprises ont pu être créées dans le processus d’appui à l’entrepreneuriat universitaire pour la promotion 2018/2019, il est à noter que la nouvelle promotion 2020 verra 100 autres candidats à la création d’entreprises innovantes. Les candidats de la nouvelle promotion proviennent de différentes universités du Burundi (membre de l’AUF ou non). En plus des étudiants, une vingtaine d’enseignants universitaires seront accompagnés afin de promouvoir la culture et la pratique de l’entrepreneuriat en milieu universitaire.

Janvier CISHAHAYO

Comments

comments