Ange Divine : « j’aurai pu gagner le concours du meilleur mannequin »

Ange Divine : « j’aurai pu gagner le concours du meilleur mannequin »

Ange Divine Niyomwungere , mannequin ©Akeza.net

 Ange Divine Niyomwungere aspire à conquérir l’Afrique via la mode. Le jeune mannequin compte notamment étoffer son portfolio avec une série de séances photos dont celui qui a donné le ton récemment avec Hervé Cishahayo.

Celle qui a déjà défilé à maintes reprises à Bujumbura,à Kigali et à Kampala songe désormais à élargir son monde au-delà de l’East Africa.

 

Akeza.net : Qui est Ange Divine ?

 

 Ange Divine : Je  réponds au nom de Ange Divine NIYOMWUNGERE, je suis burundaise, je viens de terminer mes études universitaires à l’Université lumière de Bujumbura dans en Faculté  de Gestion et Administration. Je fais en même temps du  mannequinat. J’ai commencé en 2013,  maintenant ça fait deux ans.

 

Akeza.net : Quels sont les grands moments  de ta carrière de mannequin ?

 

Ange Divine : Quand j’ai commencé à défiler, j’ai eu l’opportunité de voyager en Ouganda. Là-bas,  j’ai pu défiler pour de grands stylistes. J’ai aussi participé dans Kampala Fashion Intro en 2014. La même année  j’ai  défilé pour Bujumbura Fashion Week dont j’étais le visage. Cela m’a énormément apporté car j’ai pu connaitre d’autres créateurs qui sont des grands stylistes en Afrique. J’ai aussi participé à la Kigali Fashion Week où j’ai pu travailler avec des stylistes Rwandais.

Mes autres grands défilés comprennent Lady Crane International en Ouganda et The Moment Show au Burundi. J’ai aussi fait des photos avec de grands photographes comme Giulo Molfese, Francis Giraso et Hervé Cishahayo entre autres.

 

Akeza.net : Tu n’as pas encore pensé à sortir de la sous-région ?

 

Ange Divine : Maintenant je vais d’abord me focaliser sur les photos parce c’est un élément essentiel pour être ‘’booké’’ dans d’autres pays. En 2016 je vais voir si je peux partir à Kampala pour participer à un grand évènement  mais aussi profiter pour faire des connexions avec d’autres agences notamment en Afrique du Sud.

Cette année, j’avais eu une invitation du FIMA (Festival International de la Mode Africaine) organisé par Alphadi (styliste international nigérien) mais je n’ai pas pu y aller car ça demandait beaucoup de moyens et je n’ai pas pu trouver de sponsor pour le billet d’avion. Mais je ne compte pas m’arrêter par-là, je vais continuer à chercher  d’autres opportunités.

 

Akeza.net : Le fait de ne pas y être allée, est-ce quelque chose que tu regrettes vraiment ?

 

Ange Divine : Oui, parce que j’aurai pu  gagner le concours du meilleur mannequin, ce qui aurait pu m’ouvrir les portes de plus grands podium en Europe, qui sait ? Le FIMA connait le soutien de grandes personnalités de la mode tels Yves Saint Laurent, Jean-Paul Gaultier et d’autres. C’est un rendez-vous important.

 

Akeza.net : Tu as récemment fait un shooting photo avec Hervé. Quel est l’objectif de ces photos-là ?

 

Ange Divine  : Les  photos que je viens de faire avec Hervé sont des photos très exigées pour que tu puisses intégrer une grande agence. Elles présentent le mannequin dans sa globalité et dans le détail. Elles répondent de ce fait aux exigences des agents en matière d’images et de présentation.

Ces photos  vont me permettre de faire mon portfolio qui est un outil très important pour un mannequin.

 

Akeza.net : Que penses-tu des mannequins burundais aujourd’hui ?

 

Ange Divine : Je  pense que les mannequins Burundi sont très demandés mêmes en  Europe ou en Afrique. Je donne l’exemple de Leila NDABIRABE qui fait les défilés des grandes marques et qui vient de  faire un grand défile pour Victoria Secret. Je pense que le Burundi a un grand potentiel.

 

 Akeza.net : Pourquoi est-ce que les mannequins qui sortent de Bujumbura ne s’illustrent pas particulièrement sur la scène Africaine ?

 

Ange Divine : c’est parce que c’est d’abord un élément nouveau au Burundi. Ça exige beaucoup. Il faut de la discipline, des connexions, tu dois faire beaucoup de sport pour maintenir la taille…il faut aussi être actif sur les réseaux sociaux parce que c’est un moyen de communication incontournable pour un mannequin.

 

Akeza.net : On te souhaite bonne chance !

 

Ange Divine : Merci beaucoup. Courage à vous !

 

Propos recueillis par Landry MUGISHA

Comments

comments




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.