Alison KANEZA : « La compassion c’est se mettre à la place de celui qui souffre et faire quelque chose »

Alison KANEZA : « La compassion c’est se mettre à la place de celui qui souffre et faire quelque chose »

Alison KANEZA, Fondatrice d’iCompassion-Ubuntu 

 Tout au long de nos interactions quotidiennes, on ne fait pas beaucoup attention à l’autre. Des fois, que notre interlocuteur soit dans une mauvaise passe ou pas nous intéresse peu. Même si l’on  en vient à sentir cette mauvaise humeur, il est très difficile de trouver les mots nécessaires. Alors que souvent, un simple sourire peut faire un grand impact!

 

Selon le dictionnaire Merriam-Webster, la compassion est une «conscience sympathique de la détresse des autres avec un désir de la soulager. » C’est bien cette même façon qu’a choisi Alison KANEZA, fondatrice d’iCompassion-Ubuntu, pour qui la compassion rime avec l’empathie en action.

 

Akeza.net : Peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

 

 Alison : Bonjour tout le monde. Je m’appelle Alison Kaneza, je suis Belge d’origine burundaise, j’habite à Leuven et je suis mère d’une fille de 14 ans.

Je suis également la fondatrice de « iCompassion-Ubuntu », mouvement social créé pour inspirer les gens à faire des actions et avoir une attitude de compassion envers les autres à travers un bracelet réversible.

 

Akeza.net : Comment un bracelet réversible peut-il être source de compassion ?

 

 

Alison : Le bracelet réversible  n’est pas source de compassion mais un outil puissant qui nous rappelle de pratiquer les actions et attitudes de compassion envers les autres.

 

Exemple: Je suis en train de marcher dans la rue, je vois un sans-abri qui me demande à manger… Je passe lui acheter un sandwich et une bouteille d’eau que je lui offre pour le lunch, je parle un peu avec lui… A ce moment-là je retourne mon bracelet du côté « Ubuntu ». Mon bracelet devient un outil qui me rappelle de faire du bien.

 

La signification d’iCompassion-Ubuntu équivaut à  » Je Compatis l’Humanité » 

 

Akeza.net : Comment  le mouvement social « iCompassion-Ubuntu » a-t-il été mis sur pied?

 

Alison: « iCompassion-Ubuntu » est un mouvement global social affilié à la charte de la compassion qui s’est donné pour mission de relier l’empathie et l’action dans le but d’éveiller les consciences pour ainsi inspirer les actions et attitudes quotidiennes de compassion à travers un bracelet réversible dont un côté « iCompassion » nous rappelle de faire une action de compassion durant notre journée et l’autre côté « Ubuntu » (Humanité) nous indique que l’action de compassion du jour est complète. Le mouvement est né grâce aux récents événements malheureux qui frappent presque partout dans le monde. Je crois intimement que si nous compatissons durant nos journées, nous pouvons positivement impacter les vies humaines.

 

 

Akeza.net : Quelles sont les principales actions que vous avez menées ? En faveur de quelle couche sociale ?

 

 

Alison : Grâce à la vente des bracelets iCompassion-Ubuntu à 10€ la paire, nous consacrons les bénéfices en faveur des projets d’éducation des enfants démunis et des femmes victimes de violences physiques et sexuelles dans les pays des Grands Lacs (Burundi, Rwanda et RDC) en soutenant financièrement les programmes mis en place par les partenaires locaux.

 

Nous avons déjà réalisé des ateliers et la rénovation d’une partie du centre Gisimba en faveur de l’éducation des enfants du centre Gisimba à Kigali au Rwanda. Le 29 Mai 2016, nous avons couru 20Km de compassion en faveur des femmes burundaises, victimes de violences sexuelles.

 

 

Akeza.net : Courir 20 Km pour les femmes burundaises victimes de violence est un bel acte. Comment vont-elles en bénéficier ?

 

 

Alison : Le but de courir les 20km de compassion n’est pas de faire bénéficier les victimes, du moins pas financièrement, c’est plutôt notre façon de condamner et dénoncer  ces actes horribles qui sont actuellement commises envers la femme burundaise.

 

Nous souhaitons sensibiliser le monde et la communauté internationale qui semble, à mes yeux, faire preuve d’empathie sélective en fermant les  yeux sur ce qui se passer actuellement dans mon pays et particulièrement à l’encontre de ces femmes.

Alison, juste après la course pour la compassion

Alison, juste après la course pour la compassion

Plus tard, quand il y’aura un semblant de sécurité, nous comptons travailler avec les organisations locales qui s’occupent de ces femmes en créant des collaborations en vue d’autonomiser la femme qui aura subi ces atrocités.

 

– La compassion c’est de se mettre à la place de celui qui souffre et faire quelque chose! Courir 20 km de compassion est notre manière de se mettre à leur place et leur dire qu’on comprend leur souffrance et qu’on les encourage à se battre pour leur dignité.

 

 

Akeza.net : Que peut-on retenir quant à l’importance du port de ce bracelet à double face?

 

 

Alison : Le concept du bracelet iCompassion-Ubuntu est de porter un bracelet et d’offrir l’autre. Son objectif est de propager le message de la compassion dans sa communauté et dans le monde.

 

Sa fonction est la suivante : dès votre réveil, portez votre bracelet du côté « iCompassion » retournez-le du côté « Ubuntu » dès que vous faites une action de compassion.

Mains superposées portant des bracelets Ubuntu et Compassion

Mains superposées portant des bracelets Ubuntu et Compassion

 Akeza.net : Quels sont d’après toi, les exemples d’actions de compassion ?

 

Alison : Les exemples d’actions de compassion pourraient être :

-Offrir une pièce ou à manger à un sans-abri

-Sourire à un étranger

-Céder un passage à un piéton ou un autre automobiliste

-Tendre une oreille attentive à un ami (e) qui souffre

-Faire une course pour les victimes des attentats, de viols, etc…

 

Personnellement pour m’assurer de faire une action de compassion quotidienne, je poste un joyeux  anniversaire à tous mes amis Facebook parce que je sais que cela fait du bien de recevoir une attention le jour de son anniversaire.

 

 Akeza.net : Où en êtes-vous avec la promotion de l’initiative ?

 

 Alison : Le projet a une portée internationale parce qu’il s’agit d’inspirer les actions et attitudes de compassion entre individus du monde entier.

Les événements malheureux qui frappent presque partout dans le monde nous appellent à plus de compassion. Notre vision est de voir un jour, des millions de bracelets parcourir la planète autour des poignets des millions de personnes.

 

Akeza.net : Comment pourrait-on vous joindre ?

 

 Alison : Vous pouvez nous joindre via notre site web : www.icompassionubuntu.org ou info@icompassionubuntu.org ou encore par mail : icompassion4@gmail.com. Sur les réseaux sociaux,  vous pouvez nous suivre sur Twitter : @icompassion_u, sur Facebook, Instagram et Pinterest sous « iCompassion-Ubuntu ». Vous êtes invité à poster vos photos et vidéos portant le bracelet.

 

Akeza.net : Un dernier mot ?

 

 Alison : J’aimerais demander une choses aux lecteurs: Procurez-vous notre bracelet, aidez-nous à propager le message de la compassion dans le monde en partageant vos photos et vidéos des bracelets sur nos réseaux sociaux.

J’aimerais conclure en remerciant mes partenaires et les membres et sympathisants d’iCompassion-Ubuntu, où que vous soyez !

Merci infiniment à Akeza.net de m’avoir donné la parole.

Merci d’avance pour vos Like et partage de nos actions sur vos murs.

 

Celui ou celle qui voudrait se joindre à la cause d’Alison, les bracelets sont disponibles au Burundi. Veuillez bien contacter Irvine MURAME( Kazi Interim) de l’association au 79 917 000.

 

Propos recueillis par Miranda Akim’

 

 

Comments

comments