AGROBIOTEC, pionnier de la biotechnologie au Burundi

AGROBIOTEC, pionnier de la biotechnologie au Burundi

Ir. Dr RISHIRUMUHIRWA Théodomir, directeur général de AGROBIOTEC

Créé en 1998 par Ir. Dr RISHIRUMUHIRWA Théodomir, l’un des tous premiers ingénieurs agronomes burundais, Agrobiotec est un pionnier dans la biotechnologie au Burundi. Avec son laboratoire de recherche, elle travaille dans le développement, la culture et la production de plants de bananier.

Comme le dit son fondateur, cette société est un aboutissement. En effet après avoir longtemps travaillé dans le domaine de la recherche agronomique, spécialement dans l’enrichissement des sols et la culture du bananier, cela semblait évident que c’était le chemin à prendre. La banane étant la culture la plus importante de notre pays, produisant autour de 44% de la production vivrière du pays, la promotion de l’agriculture au Burundi, passe obligatoirement par elle.

« (…) je me suis dit, probablement aller vers le bananier était peut-être un très bon chemin. J’ai donc lancé ce laboratoire de culture in Vitro de plants de banane essentiellement. »

Bien que créé en 1998, son laboratoire n’est devenu opérationnel qu’en 1999. Il a fallu d’abord recruter et bien évidemment former un personnel, étant donné que le Burundi ne disposait pas, à l’époque, de main d’œuvre local qualifiée.

AGROBIOTEC travaille dans la recherche et la culture  « In Vitro » (culture dans des pots en verre) de plants de bananier, essentiellement. Elle travaille également sur d’autres cultures (pomme de terre, colocase etc). Elle se positionne donc comme un des piliers de la culture de la banane au Burundi.

Elle met l’accent sur la qualité des semences et du matériel de culture. Car pour garantir des cultures saines et viables, il faut fournir du matériel sain et des semences saines.

 

laboratoire agrobiotec

Des techniciens de AGROBIOTEC travaillant dans le laboratoire

AGROBIOTEC est forte de plus de 15 ans d’expérience dans le domaine des biotechnologies, un laboratoire moderne de culture In Vitro (l’un des plus importants d’Afrique) et une capacité de production pouvant alimenter le Burundi, les pays de la CEPGL et de l’EAC en vue de lutter contre les maladies du bananier telles  que le BXW et le BBTV. Elle entretient aussi des partenariats avec d’autres laboratoires de recherchede par le monde tel que le laboratoire de phytotechnie tropicale de la KUL –Katholiek Universiteit Leuven en Belgique.

Agrobiotec s’exporte également dans la sous-région, notamment au Rwanda et en République démocratique du Congo. Ayant déjà fourni entre 150 et 200 milles plants en 3 ans au Rwanda et autours de 50 milles en RDC, la société désire travailler avec ses partenaire burundais, rwandais et congolais en vue de créer un réseau de pépinières pour permettre d’alimenter ces différents pays en culture saine et surtout se positionner en fournisseur de culture et de matériel de culture sains.

 

agrobiotec

 

Signalons par ailleurs que le marché congolais est un marché prometteur. Une évaluation faites il y a 2 ans, estime que le Nord-Kivu, une des régions de l’est congolais, aurait besoin d’au moins 2 à 3 millions de plants chaque année pour le repeuplement des sols et ce pendant plusieurs années. Comme AGROBIOTEC va à la conquête des marchés extérieurs, elle a de beaux jours devant elle.

AGROBIOTEC est membre de la chambre sectorielle d’Agribusiness et travaille avec d’autres partenaires membres de cette chambre, pour la promotion d’une agriculture de marché.

Moïse MAZYAMBO

Comments

comments